« Le doyen Féré Koné était pour nous une source de sagesse, une conscience morale, une boussole politique. Il avait la sagesse et la hauteur d’esprit nécessaires. C’est pourquoi il faisait partie des trois membres du comité de concertation pour l’harmonisation des candidatures du RHDP lors des élections locales passées. D’où le sens de l’hommage que nous voulons lui rendre. » Ces propos sont de l’honorable Guibessongui Sévérain N’datien Koné, Député de la circonscription Niakara-Arikokaha-Tortiya.

C’était à l’occasion du transfert du corps de l’ex-conseiller pédagogique dans son village natal. Une forte délégation du Rassemblement des Houphouëtistes dans laquelle on comptait des figures de proue du parti des Houphouëtistes au plan régional et départemental, était venue accompagner l’homme à sa dernière demeure. Entre autres le président du Conseil régional du Hambol, Ibrahim Khalil Konaté, les maires de Niakara et Tafiré, Nakaouélé Pierre Koné et Charles Sanga, Aussi de nombreux cadres dudit parti politique, parents, amis et connaissances du défunt ont-ils participé à la cette cérémonie d’adieu au grand militant disparu, considéré par beaucoup comme « un exemple, un modèle » d’homme, père de famille, travailleur et politique.

Ce n’est, du moins pas le contraire que le député Guibessongui soutiendra, lui qui justifiera la grandeur de Feu Féré Koné par « ses convictions politiques, sa fidélité au RDR et surtout son engagement politique, homme de principe qu’il était ».  » Nous voulons lui rendre ce hommage mérité. Nous voulons saluer sa grandeur, nous voulons saluer le combat qu’il a mené. Il a mené le bon combat, un combat juste qui a manifestement contribué à l’accession du Président Alassane Ouattara à la magistrature suprême de notre pays », a-t-il dit avant de saluer la présence des partis de l’opposition qui ont effectué le déplacement, notamment le FPI .

Des appels à la réconciliation des populations d’Arikokaha

Coulibaly Gninlwoyo, cadre et militant RHDP de la sous-préfecture, saisira cette occasion pour en appeler à l’acceptation mutuelle des uns et des autres dans nos différences, appartenances politiques. « Nous pouvons faire la promotion de nos convictions politiques, vanter les mérites de nos leaders politiques sans en arriver à la haine et aux bagarres », a-t-il souhaité avant de donner l’exemple de son petit frère Coulibaly Gbèlè d’idéologie FPI qui n’est que son adversaire politique et non son ennemi. « Mieux nous nous apprécions mutuellement et nous vivons en parfaite entente et harmonie », s’est-il expliqué. Il a enfin demandé à l’ensemble de la population d’Arikokaha, d’aller dans le sens de la réconciliation « tant souhaitée et prônée par le président Alassane Ouattara et son gouvernement.

Qui était le doyen Féré ?

Au plan professionnel, l’homme connut une riche carrière d’instituteur, directeur d’école et conseiller pédagogique jusqu’à la retraite. C’est dans la 21è année de la retraite qu’il eut son rendez-vous de Samarcande, (la mort).

Au plan politique, il milita au PDCI-RDA, avant de porter son choix avec le multipartisme, sur le RDR où il fut…avant de se retrouver au RHDP, le RDR ayant choisi de se fondre dans cette grande famille des Houphouëtistes. Au niveau de la commune de Niakara, il fut conseiller municipal pendant de longues années aux côtés des maires Koné Marc Kidjafolo et l’actuel maire, Koné Pierre.

Pour ce qui est témoignages sur l’homme côté sportif et socio-culturel, il revient qu’il fut un grand footballeur plusieurs fois sélectionné dans l’équipe de son village. Collégien et jeune fonctionnaire, il a contribué à mettre du baume aux cœurs de ses parents, les soirs après de longues heures de travail acharné aux champs par des prestations théâtrales.

L’homme était également très actif au niveau des bals de poussière,  appelés booms, dans tous les villages environnants.

Le doyen Féré Koné, à la retraite depuis 21 ans, s’est éteint le 27 Août 2019 dernier des suite d’une longue maladie. Il a tiré sa révérence à l’âge de 79 ans.
                      Assemian Navenko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici