Jacques Chirac est mort jeudi à l’âge de 86 ans, a annoncé sa famille à l’AFP. Le cinquième président de la Ve République avait animé la vie politique française pendant plus de 40 ans.

Jacques Chirac est mort, jeudi 26 septembre, dans sa 86è année. L’ancien président de la République (1995-2007), victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2005 et très affaibli ces dernières années, ne faisait plus d’apparition publique. Avec sa mort, c’est une page de la Ve République, dont il fut le cinquième président, qui se tourne.

Le jeune Jacques Chirac remporte sa première élection en 1965 comme conseiller municipal de Sainte-Féréole, une petite ville de Corrèze, un département dont il sera élu député en 1967.

Surnommé « mon bulldozer » par Georges Pompidou, Jacques Chirac est nommé au gouvernement la même année. Mais le premier haut fait de sa carrière politique survient après le décès du président Pompidou en 1974, lorsque le jeune ministre, promis à un bel avenir, quitte le camp du candidat officiel, l’ancien Premier ministre Jacques Chaban-Delmas, pour rallier le camp du ministre de l’Économie Valery Giscard d’Estaing. Élu président de la République, « VGE » le nomme Premier ministre. Leur entente est de courte durée et Jacques Chirac démissionne après avoir passé deux années à Matignon. Les relations entre les deux hommes seront dès lors toujours placées sous le signe de la méfiance, voire du mépris.

Un long chemin vers le pouvoir

Premier ministre démissionnaire, Jacques Chirac roule désormais pour lui-même et met au point une machine de guerre qui doit lui permettre de s’emparer du pouvoir. Son parti, le Rassemblement pour la république (RPR) est lancé en grande pompe en 1976.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici