Koumoin Koffi Moïse récemment élu sénateur au compte du RHDP dans la région de l’Iffou a reçu l’onction soutien de l’ensemble des militants Houphouetistes pour postuler à l’élection du président du Sénat ivoirien. Avant les sénatoriales, le secrétaire départemental du RDR de Prikro, Deby Yao Benjamin, avait galvanisé les conseilles  municipaux de son parti à voter la liste Rhdp issue du PDCI-RDA et conduite par Koumoin Koffi Moise. Mieux, il avait entrepris de rencontrer tous les militants du parti à la case de Prikro, afin qu’ils laissent tomber les querelles du passé, dans le seul but de soutenir l’actuel président du Conseil régional de l’Iffou, à la présidence du Sénat. Ce message semble avoir été bien perçu, car les militants Républicains de Prikro et ceux des deux autres départements, Daoukro et M’bahiakro, les avaient rejoints  en plébiscitant les candidats de la liste RHDP à la sénatoriale. Aujourd’hui, c’est tout le Rhdp de l’Iffou qui fait bloc derrière le sénateur Koumoin, pour cette échéance majeure qui pointe à l’horizon. Pour Kouassi Adama, militant RDR de Prikro, KoumoIN Koffi mérite ce poste, car il est un homme d’expérience, qui a toujours accompli efficacement les missions qui lui ont été confiées, à savoir d’abord ministre du budget, puis de l’économie et des finances sous feu Félix Houphouet Boigny. Ensuite, comme ambassadeur aux USA et au Japon et enfin comme président du Conseil régional de l’Iffou. Amani François du RDR de M’Bahiakro renchérit en soulignant qu’en tant que coordinateur régional RHDP de l’Iffou, il a su maintenir la cohésion au sein des militants, malgré quelques divergences. Kra Édouard du PDCI-RDA de Daoukro, quant à lui, indiquera que le choix de Koumoin Koffi comme président du Sénat serait la réparation d’une injustice, car depuis le limogeage de l’Inspecteur Général d’Etat, Niamien N’Goran de son poste, la région n’a plus de cadre à la tête d’une institution, contrairement aux autres régions du grand centre. Mieux, c’est une confidence Édouard N’Zi du PDCI Rda de Ouéllé, qui mettra d’accord tous les militants de l’Iffou sur cette proposition de porter la candidature de Koumoue Koffi pour le poste de président du Sénat, à savoir qu’il a été avec Ossey Gnanzou, les personnalités du pays à être à l’origine du rapprochement entre les Présidents Bédié et Ouattara, ce qui a conduit à la création du RHDP. Donc, son élection à la présidence du Sénat viendra consolider davantage les relations entre les deux Présidents et renforcer la grande famille d’Houphouët BOIGNY, pour la stabilité, la paix et le développement durable du pays. Ce combat que mènent les militants RHDP de l’Iffou est endossé par les chefs traditionnels et les populations de toute cette région. « Son passage au sein du Conseil régional de l’Iffou n’a pas été vain. Il a quand même réalisé 100 projets sur 150 prévus et cela dans tous les domaines. Mieux, il a opéré à un développement équilibré, qui a permis aux trois départements de bénéficier d’œuvres pour le bien être des populations », soutient Kone Mariam ménagère. « Les sénateurs doivent assurer la gestion des collectivités territoriales et Koumoue Koffi est actuellement président d’une collectivité territoriale. Ils doivent aussi assurer la gestion des Ivoiriens de l’étranger et Koumoue Koffi a été ambassadeur aux USA et au Japon où il a fait construire des ambassades pour notre pays. Ce sont donc des valeurs qui doivent militer sur son choix », plaide N’Dri Kouakou, opérateur économique. Ainsi, l’Iffou dans toute sa diversité souhaite que le choix du Président de la République Sem Alassane Ouattara et de son aîné Henri Konan Bédié président du PDCI-RDA militent en faveur de Koumoin Koffi Moise pour être le tout premier président du Sénat en Côte d’ivoire.

AK

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici