Améliorer et garantir les revenus des producteurs par le truchement de la qualité et de la disponibilité des produits en vue de leur transformation, telles sont, entre autres, les objectifs visés par le système de récépissés d’entreposage (Sre).

Afin d’avoir l’adhésion des acteurs et autres parties prenantes, l’autorité de régulation dudit système (Arre) a entrepris une campagne d’information et de sensibilisation dans 20 localités de production agricole.

Et ce,  avec l’appui du programme pour la compétitivité de l’anacarde et bon nombre de partenaires techniques et financiers dont la société financière internationale (Sfi), une des filiales de la banque mondiale (Bm).

C’est ainsi qu’une centaine de participants ont été conviés, le mercredi 14 août dans la salle de réunion d’un réceptif hôtelier de Korhogo,  à la présentation officielle de ce système : « Le système de récépissés d’entreposage a été identifié comme un outil devant faciliter l’accès à des prêts bancaire à court terme pour les acteurs des secteurs agricole et agro-industriel tout en garantissant aux unités de transformation un approvisionnement en matières premières tout au long de l’année, avec l’assurance de leur bonne conservation et ce, grâce à un stockage approprié dans des entrepôts agrées », fait savoir le Pr Justin N’goran Koffi, directeur général de l’autorité de régulation du Sre.

Autre remarque de taille relevée par le premier responsable de cette structure « le cadre de ce système révolutionnaire fixé par la loi 2015-538 du 20 juillet 2015 (…) est en conformité avec la vision et la volonté du Président de la République, Alassane Ouattara, de mettre en place la bourse des matières agricoles avant juin 2020 », insiste-t-il.

Le préfet intérimaire du département de Korhogo et le maire de la commune de Korhogo ont, tous deux, salué ce « mécanisme innovant d’appui au développement de l’agriculture et de l’agro-industrie car, ajoutent-ils, il constitue une réponse efficace à la problématique du financement de la production agricole et de la transformation locale des matières premières », ont loué Binaté Lassina et Lazani Coulibaly.

                                                  Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici