Abobo derrière Rail/Sécurisation des biens et des personnes. La stratégie du Commissaire Fofana Ibrahim pour réduire l’insécurité

0
64

Depuis son élection à la tête de la Cote d’Ivoire, le Président Alassane Ouattara fait de la sécurisation des biens et des personnes, son cheval de bataille. C’est dans cette perspective que le Commissaire Fofana Ibrahim et ses hommes du Commissariat du 21ème arrondissement d’Abobo derrière Rail ont initié la police de proximité pour maintenir l’ordre.

Les fêtes de fin d’année 2019 se sont bien passées dans la zone sous la coupole du Commissariat du 21ème arrondissement d’Abobo derrière Rail grâce à la police de proximité initiée par le Commissaire Fofana Ibrahim et ses hommes.
Jadis réputé être un quartier dangereux à cause de sa proximité avec la forêt du Banco, Abobo derrière Rail est devenu un quartier paisible où la population vague tranquillement à ses occupations. L’insécurité a considérablement baissé. Et ce grâce à la politique de sécurisation mise en place par le Commissaire Fofana Ibrahim et ses hommes.

En effet, affecté le 13 aout 2019, au Commissariat de Police du 21ème arrondissement d’Abobo derrière Rail, le Commissaire Fofana Ibrahim, a mis en place la police de proximité pour inviter la population à collaborer franchement avec elle. Fort de cela, il a pris son bâton de pèlerin pour sillonner sa zone de compétence pour y rencontrer les chefs de quartier, les Imams dans mosquées, les pasteurs et les Prêtres dans les Eglises pour échanger avec eux sur le rôle et les missions de la police.

En quatre (04) mois seulement, résultats satisfaisants

En quatre (4) mois seulement après la prise de fonction du Commissaire Fofana Ibrahim, les résultats de la police de proximité sont palpables. Grâce à la collaboration de la population. Elle a pu mettre la main sur deux (02) des quatre (04) bandits ayant commis des meurtres. Avant son arrivée au Commissariat du 21ème arrondissement, les quatre gangsters étaient en cavale. En fin limier le Commissaires Fofana et ses éléments poursuivent les investigations pour dénicher les deux fugitifs. Dans sa quête de sécurisation, il a échangé avec des enfants en conflit avec la loi appelés communément ‘’les microbes’’ qui troublaient la quiétude de la population, pour comprendre leurs préoccupations. A l’issue de leurs échanges, le Commissaire Fofana a pu caser, grâce à ses relations, certains à la zone industrielle de Yopougon. Il a acheté des matériels pour d’autres qui ont appris le métier de menuisier.

Au niveau de la fluidité de la circulation, le Rond Point d’Anador, jadis embouteillé, connait une amélioration grâce à ses collaborateurs qui suivent à la lettre les ordres. Les motos ne demeurent pas en reste. Les pièces sont contrôlées régulièrement, car selon lui, les bandits, pour éviter les embouteillages, s’en servent souvent pour commettre des braquages. Les contraventions sont payées à la préfecture de police. Ce travail fait en amont a permis au chef de service du 21ème arrondissement et ses hommes de passer les fêtes de fin d’année tranquillement sans faire d’intervention de grandes envergures dans sa zone de compétence.

‘’Des dispositions nécessaires de sécurité ont été prises avant les fêtes de fin d’année. Ce qui nous a permis d’éviter des interventions. Dans l’ensemble tout était calme. Je suis informé d’avance des situations dans ma zone de compétence qui couvre le Rond point Anador, la Mosquée blanche, Bocabo, quartier Céleste, palmeraie, Mandé, la frontière avec le 11ème arrondissement’’, se réjoui le patron du 21ème arrondissement. Il met cette performance au compte de la police de proximité.

Pour cette année 2020, il adresse ses vœux de bonne santé à tous et la paix en Côte d’Ivoire. Aussi félicite ses collaborateurs qui appliquent les instructions de la hiérarchie qu’il leur transmet. Car c’est grâce à eux que cette performance a pu être réalisée. Il faut rappeler que le Commissaire Fofana Ibrahim a dirigé de main de maître le Commissariat du 23ème arrondissement de Yopougon- Andokoi pendant la crise postélectorale, alors qu’il était Lieutenant. Il a su maintenir la sécurité des personnes et des biens à Andokoi. Après la crise postélectorale, il rentre à l’école nationale de police et en ressort avec le grade de capitaine. Affecté au Commissariat du 27ème arrondissement d’Adjamé, le Commissaire Fofana était l’adjoint du chef de service. Avant d’être affecté en qualité de chef de service du Commissariat du 21ème arrondissement d’Abobo.

N’guessan Kouadio (Collaborateur extérieur)

Légende photo :Fofana Ibrabrahim (Commissaire de police du 21ème arrondissement)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici