Le président ivoirien Alassane Ouattara s’est s’inscrit en faux samedi à Katiola relativement à l’information selon laquelle le gouvernement ivoirien aurait écrit à la Cour pénale internationale ( CPI) pour lui demander de maintenir Laurent Gbagbo en détention bien qu’il a été acquitté par cette juridiction. C’était à l’occasion de la conférence de presse qu’il anime à chaque visite d’Etat après le meeting de clôture.

« Sur la question de la CPI, je pense que c’est tout simplement de l’intoxication. Il n’y a jamais eu de demande du gouvernement ivoirien. Les avocats ivoiriens ont pris une initiative. C’était leur initiative. Nous n’avons jamais été associés à cette initiative des avocats», a indiqué M. Ouattara dans une conférence de presse au terme de sa visite d’État de quatre jours dans la région du Hambol.

« Les questions judiciaires, on ne s’en mêle pas. On vous l’a dit. On le répète, c’est un procès qui est en cours. Il n’y a pas de raisons que le gouvernement s’en mêle pour dire faites ceci, faites cela. C’est purement de l’intoxication», a soutenu le chef de l’État ivoirien.

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo est en liberté conditionnelle à Bruxelles en Belgique ( en attendant la fin de la procédure à son encontre) après près de huit ans de détention à la CPI pour son implication présumée dans la crise post-électorale ivoirienne de 2010-2011 qui a causé officiellement 3000 morts.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici