Affrontements intercommunautaires à Daoukro/Le sénateur El Hadj Lamine Konaté monte au créneau

0
31

Le sénateur El Hadj Lamine Konaté a participé à la rencontre entre les autorités administratives, politiques, sécuritaires et les forces vives de la localité de Daoukro. Cette rencontre  a contribué à ramener le calme dans la cité, mais le sénateur n’ a pas pour autant baissé les bras.

Il est allé à la rencontre de tous les acteurs de la crise. Ainsi les 09 et 10 Décembre, il a rendu visite au roi de Daoukro, Kongo Lagou 2, au chef du village Nanan Koffi Eugène et auxcommunautés Baoule et Malinke, pour faire passer le message du vivre-ensemble, qui doit régner dans cette contrée cela a toujours été le cas.

 » Ce conflit s’est passé dans le village du Président Bédié, qui est un homme de paix. Il nous fallait donc chercher à apaiser les coeurs, car Daoukro est le creuset du vivre-ensemble. Ici les communautés sont confondues à telle enseigne que l’on ne fait pas de différence entre elles. Chacun doit donc s’y mettre pour apaiser les coeurs. Ce conflit n’a pas de sens et il urge tout le monde mette balle à terre « , a-t-il souligné à la fin de sa série de visites.

Et de donner des conseils à tous :  » Il nous faut renforcer le vivre-ensemble, afin que la vie que menaient les populations de Daoukro dans le passé se poursuivre ». Pour El Hadj Lamine Konaté, cette rencontre avec le roi, le chef et les communautés belligérantes étaient importante, car il s’agit d’interpeller tous les leaders communautaires à sensibiliser les jeunes qui s’agitent.

Mieux, il projette une grande cérémonie de retrouvaille de la jeunesse, afin qu’elle sympathise, dans l’optique de lever toutes les peurs et inquiétudes.  » Chacun a peur de l’autre. La confiance n’existe plus. Il faut donc rétablir cette confiance », a t-il soutenu. Puis, de lancer un message aux populations :  » Il nous faut rassurer les uns et les autres. La cohabitation pacifique a toujours prévalu ici. Il n’ y a pas de différence entre nous. Nous sommes tous des Ivoiriens. Il nous faut donc pratiquer les valeurs de paix prônées par le Président de la République Alassane Ouattara, il faut que nous nous entraidons, pour le développement de Daoukro ». Aussi, Lamine Konaté a appelé les religieux à, non seulement prier pour la paix dans cette cité, mais surtout dans leur prêche, à sensibiliser les uns et les autres à se détourner de la violence ».

Pour terminer, il s’est réjoui du retour au calme et s’est dit prêt à continuer ses tournées vers les différentes communautés, afin de préserver ce climat de paix.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici