Côte d’Ivoire/Divorce consommé entre Pdci et ses anciens alliés

0
915

DAOUKRO

Le Bureau politique du Pdci-Rda décide du retrait du parti du RHDP

AGNES KOUAHO

Le Bureau politique du Pdci-Rda s’est reuni ce lundi 24 septembre 2018 à Daoukro, ville natale du Présodent Bédié. On peut le dire, de grandes décisions sont tombées. C’est le président du Pdci-Rda,’Henri Konan Bédié qui a lui même donné l’ordre du jour avant de laisser la parole au secrétaire exécutif, Maurice Kakou Guikahué. Ce dernier s’est essentiellement exprimé sur l’assignation du Pdci-Rda en justice qui a abouti à la suspension des décisions du bureau politique di 17 juin 2018. «… Nous nous retrouvons encore ce matin autour de vous, (parlant du Président Bédié) parce que la justice de notre pays a cru nécessaire de s’ingérer dans la vie et le fonctionnement de notre parti, une première en Côte d’Ivoire, en ordonnant la suspension des décisions du précédent bureau politique en dépit de l’article 69 de nos statuts qui disposent que les décisions du bureau politique sont insusceptibles de voix de recours… », a souligné Guikahué. À sa suite, le Président du Pdci-Rda a repris la parole pour livrer cette fois ci son discours. L’on retient qu’il a fait le tour des questions que chacun et chacune se posait avant la réunion de ce Bureau politique, le huitième du genre. Le Pdci va t-il prendre part aux élections municipales et régionales du 13 octobre prochain ? L’alliance du Pdci avec des partis de l’opposition, sa position sur l’ordonnance de la justice de suspendre les décisions du septième congrès, la reforme de la Cei…Bédié dira : « Les questtions auxquelles nous devons apporter des solutions, les décisions du bureau politique du 17 juin 2018, qui font l’objet de procédure judiciaire pou la première fois dans l’histoire politique de la Côted’ivoire. La tenue du 13ieme congrès ordinaire du Pdci Rda, l’accordpolitique pour la création du parti unifié Rhdp. L’appartenance du Pdci Rda au groupement politique, la participation du Pdci Rda auxélections locales du 13 octobre 2018, la nouvelle plate forme decollaboration politique. La réforme de la commission électorale indépendante. Concernant les décisions du bureau politique du 17juin, qui font l’objet de procédure judiciaire, je vous propose de les renouveler purement et simplement pour vider ces contentieux deleur substance. Cela nous permettrait de concéder au report de notre13 ième congrès ordinaire et à la prolongation des mandats en coursdu président du parti et des autres organes. Je consulte l’accord politique du 12 avril 2018 pour la création du parti unifié Rhdp. J’ai décidé en conséquence du retrait du Pdci Rda du groupement politique du Rhdp. Relativement aux élections municipales, etrégionales, je voudrais vous inviter à examiner de façons sereine etpragmatique et ce dans la perspective de 2020, la situation et l’environnement qui entoure ces élections. Certes, ils vous le dirons, que nous avons maintes fois dénoncé, l’intimidation, le débauchage de nos cadres, l’utilisation frauduleuse de notre logo, le refus du chef de l’état de reporter les élections locales en vue de la réforme de laCei. Conformément à la règle de la cour africaine des droits del’homme et des peuples ainsi le laisser entendre son discours des manifestations du 06 Août 2018. Cependant nous devons prendre encompte la nécessité d’évaluer notre poids sur l’échiquier politiquenational et l’importance de notre représentation dans les outils de développement local que sont les conseils municipaux et régionaux. En ce qui concerne la réforme de la Cei, nous devons poursuivrenos efforts en direction du gouvernement pour lui demander d’y concéder dans les meilleurs délais et dans les positions consensuelsqui garantisse la transparence et sécurité des scrutins et la légitimité des résultats. Au titre d’une nouvelle plate forme de collaboration politique, le Pdci Rda et d’autres forces vives de la nation, l’adhésion du bureau politique est sollicitée afin de me permettre de poursuivre les discussions et de finalistes ce projet. Mesdames et messieurs du bureau politique, telles sont les orientations que je voudrais donner… » Telles sont les réponses du Président du Pdci-Rda aux interrogations que l’ensem des Ivoiriens se posaient avant ce 24 septembre 2018. Après le dicours du président di parti, les journalistes ont été priés de quitter la salle pour permettre aux travaux de se dérouler à huis clos, étant entendu qu’on leur fera appel pour le communiqué final. Notons que la veille, soit le dimanche 23 septembre 2018, Bedié a rencontré des chefs traditionnels venus des régions du Gbêkê, du N’zi, de l’Iffou, du Moronou. Les échanges se sont déroulés en langue Baoulé. Un des chefs, sous le couvert de l’anonymat nous a dit qu’il étaient venus rencontrer le président du Pdci pour s’enquérir de la situation du pays. Le vice président Daniel Kablan Duncan, venu rencontrer Bédié est reparti dans la soirée . Après le vote des résolutions, le président du mouvement « Sur les traces d’Houphouët-Boigny », Kobenan Adjoumani, en se retirant, s’est heurté à une horde de jeunes surexcités qui lui lancaient des propos hostiles. Sa garde rapprochée a eu fort à faire pour ne pas que ces jeunes s’en prennent physiquement à sa personne. La lecture du communiqué final par le porte parole N’dri Kouadio Narcisse qui est intervenue au tour de 14 h viendra entériner le divorce entre le Pdci et ses désormais anciens alliés.

JPH

Propos de Adjoumani

D’abord ma presence, c’est prouver à la face de nos militants que je suis bel et bien militant du Pdci Rda. J’ai reçu ma carte de membre et mon badge. Deuxièmement, le Pdci a pris des décisions importantes. Il s’agit de son retrait du parti unifié et de l’accord politique. Nous disons que pour prendre de telles décisions, il faut nécessairement aller au congrès. Le ministre Patrick Achi s’est abstenu, moi j’ai voté contre. Nous allons donc partir parce qu’ils sont nombreux les militants qui sont venus à ce bureau politique pour observer. Nous allons aller sur le terrain, nous allons faire une grande réunion à l’occasion de laquelle nous allons nous expliquer. Nous ne remettons pas en cause la décision du Président Bédié, mais nous estimons que le Pdci Rda a besoin de faire sa mue. Ce ne sont pas les bruits qui vont nous taire. L’on à dit que Adjoumani ne pouvais pas venir. J’ai prouver que je suis militant du Pdci Rda et je ferai tout pour la cohésion de la Côte d’ivoire.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici