Côte d’Ivoire/Voici le triste bilan des violences électorales (Officiel)

0
151

Les violences électorales qui ont secoué plusieurs localités de la Côte d’Ivoire depuis le 10 août dernier ont fait selon le gouvernement 85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt. Ce bilan somme toute macabre a été dressé mercredi par le ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, Sidi Tiémoko Touré, au terme d’un Conseil des ministres présidé par le président Alassane Ouattara.

« Le bilan que nous tirons avec compassion et regret fait état de 85 morts dont 34 avant l’élection présidentielle, 20 pendant l’élection et 31 personnes décédées après les élections. Vous noterez aussi 484 blessés dont certains éléments des forces de défense et de sécurité», a fait savoir M. Touré à la fin du premier Conseil des ministres après la réélection de M.Ouattara.

Selon lui, « les localités impactées sont Dabou, Divo, Daoukro, Yamoussoukro, Bongouanou et Toumodi. 225 personnes ont été interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt ». Sidi Touré pense également ces manifestations « organisées par certaines formations politiques de l’opposition » avaient pour dessein de paralyser totalement le pays et étaient caractérisées par des violents affrontements intercommunautaires. Il a rassuré que le gouvernement a pris des mesures pour contenir ces manifestations et rétablir l’ordre public.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici