Ex-district des savanes/Santé, Lutte contre la malnutrition : Du matériel roulant et divers don offert aux agences d’exécution locales par le ministre Aka Aouelé

0
21

Un ouf de soulagement et la capacité de se mouvoir pour l’accomplissement des tâches assignées pour les agences d’exécution locales (Ael) de 53 sous-préfectures des régions du Poro (Korhogo), du Tchologo (Ferkessédougou) et de la Bagoué (Boundiali).

C’est tout le sens de cette cérémonie de remise de 53 motos routières, 100 balances électroniques pour la mère et l’enfant, 100 m ruban, 100 courbes de croissance pour les garçons, 100 courbes de croissance pour les filles, 100 boîtes à image, 100 aide-mémoires pour les soins et les soutiens nutritionnels, 100 guides de recettes pour l’alimentation de complément.

Le tout estimé à une valeur de centaine de millions de francs CFA. La remise officielle du don a eu lieu le samedi 30 novembre dans l’enceinte de la préfecture de Korhogo, en présence des autorités administratives, politiques, coutumières, religieuses, de représentants de partenaires techniques et financiers et des récipiendaires.

« La problématique de la malnutrition est une réelle préoccupation en Côte d’Ivoire. Elle se présente sous deux formes : La sous-nutrition et la surnutrition, surpoids et obésité (…), ainsi la région du grand Nord est la plus touchée (…), la malnutrition chronique ou retard de croissance touche presqu’un enfant sur trois (…), des milliers d’enfants sont frappés, de manière périodique la malnutrition aigüe ou maigreur extrême », fait remarquer Dr Aka Aouelé, ministre de la santé et de l’hygiène publique.

Mme Daffé Karidja de l’Ong Irc, au nom des bénéficiaires,  a non seulement dit le sentiment de joie qui les anime mais aussi exprimé leur reconnaissance au Président de la République, Alassane Ouattara et au gouvernement dirigé par le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, pour le don fait aux agences d’exécution locales.

Et le premier responsable national de la santé et de l’hygiène publique et actuel président du conseil régional du Sud-Comoé,  tout en énumérant les nombreuses actions de l’Etat dans le sens de l’amélioration du niveau du système de santé ivoirien, ajoutera que « convaincu de l’importance d’un bon état nutritionnel pour le développement du capital humain et de son retour sur investissement, le Président de la République, Alassane Ouattara, fait de la lutte contre la malnutrition, une de ses priorités (…), afin que nous ne soyons pas freinés dans notre marche vers l’émergence », a conclu Dr Aka Aouelé.

                                    Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici