NIAKARA/Le processus de la révision de la liste électorale retardé par le manque de papiers administratifs.

0
88

La commission électorale indépendante ( CEI ) a lancé depuis le 10 juin dernier l’opération de révision de la liste électorale. Laquelle opération devra prendre fin le 24 juin prochain, soit 15 jours pour permettre aux nouveaux majeurs de s’inscrire sur la liste et aux personnes ayant changé de lieu de vote de régulariser leur situation. 

A mi-parcours, l’opération n’enregistre pas une grande affluence pour le peu qu’on a pu voir en sillonnant les centres d’enrôlement à Niakara, ce jour 17 juin 2020. Qu’est-ce qui pourrait expliquer ce manque d’engouement des populations ?

A première vue on pourrait penser à une insuffisance dans la sensibilisation, mais le président de la commission électorale locale Sekongo Doulourou rassure : << La sensibilisation est effective, nous avons tenu plusieurs réunions inclusives, envoyé des délégations dans les villages, en plus les partis politiques sont sur le terrain >>. 

Comment comprendre alors la  fréquentation légère des centres d’enrôlement ? 
Selon toujours le président de la commission électorale locale, << le manque de papiers, surtout chez les nouveaux majeurs pourrait en être la cause >>.  A cela il faut ajouter la fâcheuse habitude des ivoiriens à vouloir toujours attendre les derniers délais.
 

Mais Sekongo Doulourou garde espoir. << Vu la grande affluence à la sous-préfecture et à la mairie des personnes en quête de papiers, les jours à venir l’enrôlement devrait pouvoir décoller >>.

Gnakouri Tostao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici