Poro/Réduction de l’incidence et la prévalence de la malnutrition : Des résultats très positifs enregistrés grâce à Helen Keller International

0
136

En décembre 2023 et en mai 2024, l’Ong internationale Helen Keller International (HKI) a formé des agents de santé des districts sanitaires du département de Korhogo 2 et Sinématiali sur les actions essentielles en nutrition et actions en hygiène ( Aen/Aeh).

Et ce, dans le cadre du projet  » Mise en oeuvre d’interventions éprouvées contre la malnutrition et amélioration de l’accès à l’eau à Korhogo, en Côte d’Ivoire », financé par Buddhist Global Relief.
D’une durée d’un an renouvelable, le projet est en vigueur depuis 2021, et est reconduit jusqu’à 2027.La stratégie de mise en oeuvre dans le cadre du renforcement de capacités des agents de santé et agents de santé communautaires est axée sur l’éducation nutritionnelle et la conduite de séance de démonstration culinaire à partir des aliments locaux.


Un partenariat avec HKI en vue de renforcer le système de santé de la région du Poro dans la prévention et la prise en charge de la malnutrition afin de contribuer à l’amélioration de l’état nutritionnel des femmes et des enfants.
6 mois après la formation de plus d’une trentaine d’agents des deux distircts sanitaires précités, l’Ong internationale a conduit, du 10 au 14 mai 2024, une mission de supervision à l’effet de constater les acquis postformation, receuillir et analyser les besoins, recommandations des agents de santé formés.


« Le projet est en deux phases: nous remettons des kits de démonstration culinaire au niveau des centres de santé qui n’en ont pas et par la suite, nous avons le renforcement des capacités des agents de santé à la prise en charge de la malnutrition (…) D’abord, comment détecter la malnutrition, expliquer ce qu’est la malnutrition, quelles en sont les causes et comment faire pour l’éviter (..) Il y a la phase d’éducation nutritionnelle à travers des manuels qui sont distribués aux infirmiers, sages-femmes pour apprendre à nos mamans à nourrir les jeunes enfants à partir de 6 mois », explique Kouakou Koffi Pascal, assistant programme à HKI, basé à Korhogo.


A l’issue de la mission, notamment, entre autres, dans les centres de santé ruraux de Tiongofolokaha, Nakouroubelekaha, Peguekaha, Paysankaha ( Sinématiali), et Gama, Kanôrôba, Nafoun, Fapaha et Binguebougou ( Korhogo 2 ), le chef de la mission, Kouakou Koffi Pascal, se dit satisfait:  » les agents que nous avons rencontrés affirment que l’activité se passe bien sur le terrain, qu’elle a des effets très positifs sur les ménages, les enfants.

A Paysankaha dans la sous-préfecture de Sinématiali, la sage-femme nous a fait savoir que grâce à la formation, les cas de malnutrition ont connu une baisse drastique. A Nafoun dans le Kafig, l’infirmier a dit que les séances d’éducation nutritionnelle ont permis d’augmenter très significativement leur taux de couverture vaccinale, en ce sens qu’ils profitent desdites séances pour vacciner les enfants », se réjouit-il.


Cependant, l’assistant programme de HKI, Korhogo, a fait savoir que certains ont émis le souhait d’avoir un préau exclusivement dédié aux séances de sensibilisation et de démonstration culinaire. Tandis que d’autres ont sollicité du renforcement de capacités.

Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici