Tafiré/Crime odieux. Le corps d’une femme sans vie retrouvé privé de la tête

0
308

Ce crime a l’air d’un rituel. C’est ce que pensent plusieurs personnes du côté de Tafiré, puisque le corps de la femme a été retrouvé sans la tête. C’est non loin village de Ségbélékaha que les tristes faits se sont produits le 28 avril passé. Ce village est situé à une dizaine de kilomètres environ de Tafiré.

De toute vraisemblance, le corps de la jeune femme retrouvé dans la broussaille, sur la Nationale A3, entre Tafiré et Badikaha, portait des marques de violence sexuelle.

A. Sanogo, un habitant de Ségbélékaha, affirme que « le corps inerte de la femme portait des traces de viol confirmé par les autorités venues de Tafiré et le cadavre était privé de la tête qui, elle-même, a été emportée par le ou les responsables de ce crime odieux ». Une version partagée par plusieurs riverains de Ségbélékaha.

Le corps de la dame a été porté en terre et la brigade de gendarmerie de Tafiré a ouvert une enquête pour déterminer les causes et le ou les présumés auteurs de ce drame, après les constatations médicales et judiciaires d’usage.

JPH

NB/Photo d’archives

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici