M’bahiakro/Le maire Atchelaud a été investi

0
1848

Le maire de M’bahiakro Kouakou Atchelaud Fausto Lewis a été investi le samedi 15 décembre 2018 pour sa deuxième mandature. En marge de son investiture, il a accepté volontiers de s’ouvrir à nous. Quels sont ses ambitions pour sa commune ? Qu’attend-il des populations ? Quel message a-t-il à l’endroit de ses adversaires d’hier ?

Quel sens donnez-vous à cette investiture ?

Notre reconduction à tête de la mairie signifie qu’il existe un bail de confiance entre les populations et nous. C’est donc pour moi un sentiment de joie et de fierté et surtout de reconnaissance à l’endroit des populations de M’bahiakro.


Il y a eu des changements dans l’équipe municipale. Pensez vous réussir avec cette nouvelle équipe ?


Je pense que tous les conseillers qui ont accepté de nous accompagner dans  la nouvelle mandature sont à même de faire le travail. Sue ce soit Piere ou Paul, pour moi l’essentiel c’est qu’on arrive à faire le travail pour lesquel les populations nous ont renouvelé leur confiance. Je sais que tous mes conseilers en sont capables.


Quelles sont vos attentes des populations ?


Nous souhaitons qu’elles adhèrent à nos projets. Surtout qu’elles nous aident et nous accompagnent dans tout ce que nous avons comme projets pour elles. C’est pour elles que nous travaillons. Comment allons nous réussir sans leur soutien ? Donc nous les exhortons à participer aux différents conseils municipaux afin d’être au parfum de tout ce que nous voulons entreprendre et de nous amener à corriger ce qui n’est pas de leur avis. Aujourd’hui il d’agit de projets participatifs. Il n’est donc pas question qu’elles restent en marge.

Hier c’était l’inauguration du barrage gonflable de M’bahiakro, une première en Côte d’Ivoire voire en Afrique de l’Ouest. Le conseil municipal de M’bahiakro va-t-il s’abonner à ces actions fortes au cours de cette autre mandature ?


Durant les cinq premières années nous n’avons pas cessé d’initier de grands projets de ce genre. Nous allons donc poursuivre ce que nous avons déjà entrepris et qui nous a valu quelques lauriers. Nous voulons rassurer sur ce point. Nous ferons en sorte que les autorités de la trempe du ministre de l’Agriculture puisse nous appuyer avec de grandes actions comme celle du barrage gonflable.


Quel message avez vous tenu à l’endroit de vos adversaires au moment de votre investiture? 


La liste des conseillers municipaux pour M’bahiakro est une liste de 29 conseillers. Sur les 29 conseillers, 26 étaient présents ce matin. Notre liste qui sortie victorieuse était représentée par 21 conseillers sur 22, la liste arrivée 2è était représentée par 3 conseillers sur 4 et la liste 3è par 2 conseillers sur 3. C’est dire que même nos adversaires d’un jour étaient présents aujourd’hui. Particulièrement notre adversaire classé troisième qui a tenu à être physiquement présent. Nous avons demandé aux populations d’apprécier à sa juste valeur sa présence qui traduit sa volonté de nous accompagner, de nous aider à travailler. Nous avons exhorté les uns et les autres à l’union, à l’entente et à la fraternité pour le développement de M’bahiakro, qui seul doit nous guider.


Et les voyages à l’étranger comme l’année passée ?


Effectivement nous avons effectué de nombreux voyage l’année dernière. Nous osons croire que ces voyages vont apporter les fruits attendus. Nous comptons reprendre notre bâton de pèlerin surtout dans le domaine agricole. C’est ce qui vaut aujourd’hui la visite du ministre en quelque sorte parce que nous avons rendu compte de ce que nous avons obtenu comme projet et nous sommes convaincus que le ministère et le gouvernement vont nous accompagner dans la concrétisation de nos contacts à l’extérieur


Quelques défis ?


Essentiellement ce que les populations attendent de nous. Il y a quelques projets d’électrification de rues, projet de contruction de collèges, notamment un collège municipal à M’bahiakro pour désengorger notre lycée, il y a un projet d’augmenter la capacité du château ou de réaliser un autre, la ville s’agrandissant, il va falloir songer à la construction du commissariat de police que le Président de la République nous a octroyé  dans un souci de securisation des populations et de leurs biens…

Des jumelages en vue ? 


Pas forcément à l’étranger. Nous envisageons faire un jumelage avec une commune de la ville f’Abidjan. Les demarches sont bien parties, c’est une commune soeur qui certainement va se joindre à nous.


Comment allez vous booster les recettes de votre commune ?


M’bahiakro est une zone agricole. L’activité qui a été lancée hier nous donne beaucoup d’espoir. Si ce projet fonctionne bien, il pourra générer des ressources financières importantes pour nos populations. Ce qui est important pour nous est que nos populations aient suffisamment de moyens, se portent bien. Partant de là, nous sommes sûrs que tout ce qui accompagne le développement pourra venir. On le dit le nerf de la guerre, c’est l’argent. Donc pour nous il s’agit de sortir  les populations de la précarité. 


Un message aux eventuels absents


Pour leur dire que tous les propos nous avons tenus ne sont pas des propos de campagne. Nous voulons prendre les autorités administratives, coutumières, religieuses et les chefs de services qui étaient présents à témoins. 


Un mot de fin


Oui, nous allons le redire. Nous plaçons ce mandat sous le signe de l’union, la solidarité et la fraternité et surtout la cohésion sociale. Que Dieu éloigne de nous Les soubresauts de l’année dernière. A l’ensemble des Ivoiriesns, il est vrais que nous vivons des divergences en ce moment, mais sue chacun fasse qu’on ne franchisse pas le rubicon. Il faut qu’on arrive à preserver l’essentiel qui est la vie des êtres humains, qui est la paix sociale. Que chacun de nous désarme son coeur car le meilleur est à venir. C’est déjà la nouvelle année. On peut souhaiter une bonne année à tous, parce qu’après on a vite fait d’oublier. Nous compons organiser un arbre de Noël pour nos meilleurs élèves autours du 21, 22 décembre. Je voudrais déjà souhaiter bonne fête de Noël à tous ces élèves qui seront primés. A toutes les populations de M’bahiakro je leur souhaite la main tendue de Dieu qui est au contrôle de tout, pour qu’il accorde à chacun ce qu’il attend. Bonne et heureuse année à tous.


JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici