Actualité/Comprendre l’affaire Benalla

0
694
Alexandre Benalla, French presidential aid, is seen during the May Day labour union rally in Paris, France May 1, 2018. Picture taken May 1, 2018. REUTERS/Philippe Wojazer

Il ne passe pas d’heure ces jours ci sans que l’on entende parler de l’affaire Alexandre Benalla. De quoi s’agit-il au fait ?
Alexandre Benalla est un ex-collaborateur de Macron qui est en garde à vue et risque de perdre à la fois son boulot et ses privilèges. Da mise en garde à vue répond à la diffusion de la bastonnade qu’il a infligé à un manifestant lors des événements du 1er mai 2018. Alexandre Benalla risque de perdre son boulot ainsi que tous ses avantages. En effet, l’Elysée a engagé une procédure de licenciement. Ce proche collaborateur de Macron bénéficierait de plusieurs privilèges dont il n’avait pas droit en tant que chargé de mission du président français. C’est le cas du port de brassard de policier alors alors qu’il ne l’est pas. À ce sujet, une enquête a été ouverte pour « usurpation de fonctions» et « usurpation de signes réservés à l’autorité publique». Selon les informations, Benalla disposerait d’une voiture équipée d’accessoires policiers, si l’on en croit le site bfmtv.com. Ces accessoires sont de nouveaux dispositifs des voitures utilisées par la hiérarchie de la police. Il aurait aussi bénéficié d’une voiture de fonction avec chauffeur. Alexandre Benalla disposerait également d’un logement à Paris. Tous avantages dont bénéficierait l’homme proche de Macron sont jugés excessifs et pas mérités. Et la goutte d’eau sui a fait déborder le vase, est la bastonnade dont il s’est rendu coupable sur un manifestant lors des événements du premier mai 2028. Il s’agit du défilé syndical en France marqué par des heurts. 55.000 personnes avaient pris part à ce défilé à Paris selon la police française.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici