Affaire « j’aurais eu 50 ANS de prison si j’avais été jugé en Côte d’Ivoire »/Gbagbo est-il enfin reconnaissant envers ceux qui l’ont envoyé à la CPI ?

0
227

La parole comme on le dit, peut avoir plusieurs sens. C’est pourquoi le sage a toujours conseillé de remuer plusieurs la langue dans sa bouche avant de parler. 

De passage à Accra au Ghana à l’occasion des obsèques de Kojo Rsikata, ancien chef de la sécurité du Ghana, l’ex chef d’état Ivoirien affichait ouvertement sa réticence à faire confiance à la justice de son pays. ‘’Si j’avais été jugé en Côte d’Ivoire’’, déclarait l’acquitté de la Cour Pénale Internationale (CPI) au journaliste Kwesi Pratt de Panafrican Tv, ‘’j’aurais eu 50 ans de prison’’.

Après 10 ans d’une longue et lassante procédure judiciaire à la CPI, le Woudy de Mama s’en est sorti avec un acquittement définitif le 31 Mars 2021. Toutefoi, sur place en Côte d’Ivoire, l’homme reste toujours sous le poids d’une condamnation par contumace à 20 ans de prison pour des crimes économiques commis durant la crise postélectorale de 2010-2011.

En reconnaissant que s’il avait été jugé dans son pays, la justice lui aurait collé 50 ans, on peut déduire de cette affirmation que le mari de « la petite femme » reconnaît au moins un côté positif de son transfèrement à la Haye: celui de lui avoir fait éviter au moins le temps d’un demi siècle de détention dans une prison locale. De quoi dire merci à ceux qui l’on amené à la CPI. 

JPH 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici