Affaire violents affrontements à l’Ujlog ayant fait un mort. Voici les dernières nouvelles sur ces affrontements.

0
236

Le samedi 04 novembre 2023, nous faisons échos des violents affrontements ayant entraîné mort d’homme à l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa. Sur les faits, nos sources expliquent que ce jour-là, les étudiants de cette université avaient organisé une journée d’hommage à Jean Yves Dibopieu ancien SG de la Fesci. Et c’est après que ces étudiants se sont rendus au restaurant de ladite université en vue de se mettre quelque chose sous la dent.

Mais en ces lieux, il se trouve qu’il y a un étudiant qui refuse de faire le rang comme ses camarades. Et c’est là que surgit un autre étudiant qui s’attaque à ce dernier. Et subitement, il s’en suit une dispute. Et les deux étudiants en viennent aux mains.

Au cours de cette dispute, arrive un renfort. Et malheureusement, éclatent de violents affrontements entre les deux groupes d’étudiants. Et à la grande surprise de tous, surgit de nulle part un autre étudiant armé de couteau qui sans sommation aucune, le plante dans la poitrine de son camarade étudiant. Il s’agit de l’étudiant Oka Kouassi Serge en master 1 à l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa.

Atteint violemment au thorax, ce dernier est vite conduit au dispensaire de ladite Université. En ces lieux, le médecin de service estime que le jeune homme est surement touché. Il décide alors de l’évacuer au Centre Hospitalier Régional « CHR » de Daloa. Au cours de son évacuation, vu qu’il a trop perdu de sang, Oka Kouassi Serge, décède. Son corps sans vie, est donc déposé à la morgue du Centre Hospitalier Régional « CHR » de Daloa.

Des éléments du groupement mobile d’intervention « Gmi »de la ville de Daloa alertés, se deportent rapidement sur les lieux. Une fois sur place, ceux-ci parviennent à mettre le grappin sur le meurtrier.

Il s’agit du nommé Kamagaté, la vingtaine révolue qui a été interpellé à bord d’un véhicule de transport alors qui tentait de fuir la ville de Daloa. Le lendemain matin, un équipage de l’escadron de la gendarmerie nationale et des éléments du groupement mobile d’intervention « Gmi » ont bouclé l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa pour y restaurer le calme.

Au moment où nous mettons sur presse cette information, la situation est devenue très calme. Le personnel de cette université est en place.

Rogard Lagnon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici