BONGOUANOU/INTERVIEW AVEC AHOUA N’DOLI SUPERVISEUR GÉNÉRAL DE L’ORGANISATION DE LA VISITE D’ÉTAT DANS LE MORONOU. « Bongouanou est prêt à accueillir le chef de l’état » .

0
577
dav

L’inspecteur général d’État et superviseur général de l’organisation de la visite d’État dans le Moronou à effectué une tournée de mobilisation à travers les chefs lieux de département du Moronou à l’effet de réserver au Président de la République un accueil des plus réussi. Au terme de cette tournée il s’est prêté volontiers à nos questions. Ahoua N’Doli se félicite de cette visite d’État en laquelle il nourrit beaucoup d’espoir et invite ses parents à battre le record de la mobilisation 

M. L’inspecteur général d’État, superviseur général de l’organisation de la visite d’État dans le Moronou, quel sens faut-il donner à votre tournée qui prend fin ce jour ? 

Ahoua N’Doli. 
Cela fait 9 jours que je suis dans le Moronou pour sensibiliser et mobiliser nos parents pour l’accueil du chef de l’état. Le Président de la République nous fait l’honneur de visiter notre région. C’est la 30ème région qu’il va visiter. Bien entendu c’est important pour nous. Il fallait venir donner l’information officielle à nos parents et les mobiliser pour qu’ils réserve au Président de la République un accueil des plus chaleureux.

M. Le superviseur, est-ce que vous confirmer les propos du préfet selon lesquels il y a des difficultés de collecte des fonds ? 

L’argent on l’a toujours dit, est le nerf de la guerre. Cela à toujours été comme ça. Mais nous gardons espoir. Ça ira. Il y a toujours des personnes qui en dernier ressort se sacrifient. Je pense et j’ose espérer que ce sera le cas. 

Quel est à l’heure actuel le niveau de réalisation des travaux préparatoires de la visite dans le Moronou ? 

Effectivement les visites d’État sont des évènements déclencheurs d’un certain nombre de projets. C’était le cas du temps du Président Félix Houphouët-Boigny avec les fêtes tournantes. Et le Président Ouattara sans prendre la voie des fêtes tournantes à pris celle des visites d’État qui correspondent à peu près à la même chose. Donc nous attendons comme tout le monde beaucoup de cadeaux en terme d’infrastructures routières, infrastructures sociales, santé, éducation, hydraulique villageoise, châteaux d’eau, électrification. Nous attendons avec impatience ces éléments. Il y a des travaux qui ont déjà commencé et d’autres vont se poursuivre après la visite. 

Quels sont les chantiers auxquels vous comptez vous attaquer avant l’arrivée du Président de la République ? 

Nous allons continuer dans le même sens. Nous allons continuer la mobilisation, c’est le plus important pour nous. Il faut que les populations sortent nombreuses. Il y a d’autres chantiers qui avancent avec d’autres commissions sous la supervision du préfet et des sous-préfets. Tout se passe bien sur tous les éléments. Que ce soit l’hébergement, la restauration, la logistique… Les choses se passent très bien. 

Quelles sont véritablement les attentes de la région ? 

Nous avons établi un livre blanc avec les élus qui date de 2015 qui a été actualisé. Dans ce livre blanc se trouvent les besoin des populations que nous avons déjà transmis au Président de la République. Il ya des routes que nous souhaitons voir bitumées et d’autres reprofilées. Il y a des besoin en châteaux d’eau, et d’autres choses. Tout ceci est consigné dans le livre blanc. 

dav

Que va gagner la région ? 

Beaucoup. D’abord recevoir son président, ça c’est déjà important. Le Président de la République ne va pas n’importe où. Je l’ai déjà dit, c’est la première visite d’ État chez nous. Oui en 1962, le Président Félix Houphouët-Boigny était passé avec Modibo Keita. Toutes les populations étaient sorties pour les applaudir. C’était juste une escale. Le Président Bédié est venu plusieurs fois dans la région mais pour des choses ponctuelles telles que l’inauguration de la route Bongouanou-M’batto, venir assister à des cérémonies sur invitation. Ce n’était pas des visites d’État. Donc c’est notre première visite d’État. Le fait que le Président vienne chez nous, c’est déjà important, nous lui disons merci. 

Parlant de la mobilisation, pouvons nous avoir des chiffres ? 

Laissons les chiffres aux organisateurs. Une chose est sûre, à chacune des étapes à Arrah, M’batto et Bongouanou le jour de la visite, si vous vous amusez à lancer un pierre en haut, soyez sûr qu’elle retombera sur la tête de quelqu’un. 

Un appel à toute la population du Moronou 

C’est de demander à tout le monde de venir à Bongouanou. C’est une visite d’État. C’est le Président de tous les ivoiriens. Ce jour là toutes les activités champêtres, commerciales doivent être suspendues. Que personne ne reste en marge de la fête. Des voix l’ont dit, Bongouanou va battre un record. Je vous remercie.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici