Un jeune homme d’une trentaine d’années aux initiales S.T, a été arrêté tard dans la nuit aux environs de 23 h du samedi 17 Août 2019, dans un maquis au quartier Air-France de Bouaké, entrain de boire l’alcool à gogo avec ses amis et leurs petites amies, après sa salle besogne. Le propriétaire, Kéita Mamadou, explique les faits << j’avais stationné mon engin en face du glacier, au quartier Commerce pour faire plaisir à ma petite amie qui est venue d’Abidjan pour passer le week-end avec moi, en lui proposant de lui offrir une glace. À notre sortir, un individu, a disparu dans la nature avec ma moto de type KTM. C’est ainsi, j’ai informé mon petit frère M.S, un habitué des bars et maquis pour m’aider à retrouver mon engin car ces voleurs de moto sont des friands des bars et maquis. A ma grande surprise, mon petit frère m’appelle qu’il vu la moto stationnée devant un maquis dans lequel il se trouvait au quartier Air-France. Alors j’ai appelé un ami militaire pour m’accompagner au lieu indiqué. Arrivés sur les lieux nous nous sommes postés dans les coins noirs et attendre le nouveau propriétaire de la moto. Et comme Dieu voulait livrer ce malfrat ce jour, quelques minutes ont suffi pour que ce dernier revienne chercher l’engin. Ignorant qu’il avait juste en face le propriétaire au moment où il s’apprêtait à démarrer la moto, nous avons mis le grappin sur lui >> a expliqué, Kéita Mamadou, commerçant. L’imposteur est saisi et conduit sous bonne escorte au commissariat du 4ème arrondissement. Interrogé, le jeune S.T dit avoir confondu la moto de Kéita Mamadou à celle de sa grande sœur et a  présenté ses excuses << quand j’ai vu la moto, je croyais que c’était celle de ma grande sœur qui a été volée depuis 3 jours. Donc je n’ai pas cherché à voir qui roulait l’engin. Je présente mes excuses >> s’est-il désolé. Une fouille a permis de découvrir sur lui une lime.

O.K.O

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici