CAN 2025/Qui l’organisera après le retrait de la Guinée ?

0
146

C’est désormais su de tous, la Guinée n’organisera la Coupe des nations de l’édition 2025 qui lui avait été initialement attribuée. Depuis l’annonce de son retrait au pays du Colonel Mamady Doumbouya, une dizaine de pays seraient intéressés par son organisation. Mais, le patron de la CAF, Patrice Motsepe veut jouer la carte de la transparence, lui qui a affirmé le samedi 1er octobre à Alger qu’il ne veut qu’« aucun pays » ne soit « favorisé » dans l’attribution de l’organisation de la CAN 2025.

En marge du tirage au sort du CHAN 2023 à Alger samedi dernier, Patrice Motsepe a réitéré que la Guinée n’était pas en mesure d’accueillir, dans de bonnes conditions, le tournoi continental pour la première fois de son histoire. « La Guinée n’était pas prête », a insistait-il.

Mais quel pays donc organisera la 35e CAN, après le Cameroun (janvier-février 2022) et la Côte d’Ivoire (début 2024). Les rumeurs vont bon train. Et selon le Sud Africain, « Dix pays ont déjà l’ambition de déposer une candidature à la CAN 2025 ». Mais le président de la CAF se veut on ne plus clair : « Je peux vous assurer qu’il n’y a aucun pays en Afrique qui va être favorisé ou qui pourra faire pression à propos d’un autre pays. Cela ne se produira pas », a martelé le dirigeant, désireux de « bâtir un processus consistant à être justes, équitables et à traiter tout le monde sur un pied d’égalité ».

Les pays intéressés dans la foulée

Le Magrheb avec le Maroc, qui n’a plus organisé la CAN depuis l’édition de 1988, fait office de prétendant très sérieux. Un responsable de la fédération a fait savoir, samedi 1er octobre, que son pays « envisage » une candidature. Depuis 2004 et l’édition en Tunisie, le Maghreb n’a plus accueilli la CAN.

Au Sénégal, champion du continent en titre, on semble être intéressé. Le président de la CAF a rappelé qu’il avait organisé « avec un grand succès » l’édition de 1992. « J’encourage le Sénégal en partenariat avec d’autres pays et j’encourage chacun des 54 pays » membres de la CAF, a-t-il ajouté.

Mais Patrice Motsepe reste ferme : « Nous n’allons pas choisir un pays qui ne soit pas à un niveau adéquat pour remplir nos standards de qualité. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici