Côte d’Ivoire/03 milliards pour réhabiliter Le lycée technique et professionnel de Daoukro.

0
776

Dans 11 mois, précisément en Février 2019, le lycée professionnel de Daoukro fera peau neuve. Le lancement officiel du chantier de réhabilitation et d’extension de cet établissement sectoriel Btp, a eu lieu le jeudi 05 avril 2018 en présence de Bouedy Philippe, conseiller technique du secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, représentant ce dernier, ainsi que des autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières de Daoukro. Cette réhabilitation et extension, qui coûtera 3,05 milliards de Francs Cfa, se fera grâce à l’appui de la France, dans le cadre du contrat de désendettement et de développement (C2d). Pour Bouedy Philippe, le secrétaire d’Etat, Touré Mamadou, est fier du lycée de Daoukro, qui selon lui, est l’un des meilleurs établissements de la formation professionnelle dédiée aux métiers du Btp. Et d’indiquer que le lancement officiel de ce chantier marque le début d’une série d’actions, en faveur de l’économie nationale des jeunes et de l’emploi, dans ce important secteur. Il a précisé que pour cet établissement, il est prévu la réhabilitation de 6 filières diplômantes dans le domaine du bâtiment. Le conseiller technique a souligné que la démarche adoptée, qui a conduit à la conception de la réhabilitation et de l’extension est aussi originale, puisque l’approche privilégiée a été la réponse aux besoins de qualification issus du secteur des Btp. Ainsi, 6 filières seront ouvertes et conduiront à 6 diplômes à savoir au niveau des équipements techniques : le Cap électricien, le Bt electro frigoriste et le Cap installateur sanitaire. En ce qui concerne le secteur enveloppe du bâtiment, il s’agira d’ouvrir le Cap menuisier aluminium, le Bt enveloppe du bâtiment et le Cap couvreur étancheur. Aussi, selon Bouedy Philippe, l’établissement offrira des formations qualifiantes à divers publics et des modules de formation continue aux travailleurs du secteur des Btp en activités, pour améliorer leurs rendements. Des propos qui ont réjouit Soumahoro Lamine, le directeur du lycée, qui signalera que son établissement a été inauguré en 2002. Malheureusement, selon lui, l’école n’a pas échappé aux effets néfastes des différentes crises que le pays a connu. A cela s’ajoutent les problèmes récurrents de maintenance et une capacité d’accueil dépassée. La bonne nouvelle de la réhabilitation et de l’extension du lycée professionnel a été saluée par le représentant du maire de Daoukro, Berthe Vatogoma, qui a soutenu que l’établissement fait la fierté de l’Iffou, puisqu’il offre une formation adéquate.

E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici