Côte d’Ivoire/A Bouaké, une centaine d’infirmiers et infirmières formés en matière d’ordre professionnel et déontologique

0
1258

100 infirmiers et infirmières de Côte d’Ivoire venus de Bouaké, Abidjan Tiassalé, Duekoué, Daloa, Botro… ont pris part le samedi 12 janvier 2019, à un atelier de renforcement de connaissances sur l’ordre professionnel et le code de déontologie qui régissent leur profession. C’était
dans  la salle de réunion de l’Union Générale des Travailleurs de Côte d’Ivoire

Pour Ballo Ousmane, président de l’association des Infirmiers et Infirmières de Côte d’Ivoire ( A.I.CI), cette formation va leur permettre d’exercer en tenant compte des codes d’éthique et de déontologie, en tenant compte de leurs devoirs envers sa population de sorte que la population soit satisfaite lorsqu’elle arrive à l’hôpital et que véritablement la relation soignant-soigné se porte à merveille et se porte bien.

« En Côte d’Ivoire, les infirmiers et  Infirmières Constituent près de 85 % du personnel de santé. Quand tout le système va bien, C’est que les infirmiers ont bien joué leur rôle.
C’est pour cette raison que l’association des infirmiers et infirmières de Côte d’Ivoire ( A.I.CI) a décidé  d’inviter la  direction des établissements et des professions  sanitaires pour venir nous entretenir sur l’éthique et le code de déontologie  et également  sur l’ordre  professionnel », a expliqué le président  Ballo Ousmane qui profité de l’occasion pour demander aux autorités compétentes d’installer l’ordre professionnel des infirmiers et infirmières, organe de régulation.La formation a été assurée par docteur Dosso Fanta, la représentante de  la directrice  des établissements et des professions sanitaires.


« Les  infirmiers et infirmières constituent un maillon important dans la chaîne de la santé. C’est donc une profession et qui est très importante dans  le système  des acteurs de santé. Elle  représente la majorité de ces  acteurs avec  plus de 7000 dans les établissements sanitaires. On peut donc dire que quand la profession infirmière va bien, tout va bien », a-t-il déclaré.

Notons que l’A.I.CI a vu le jour le samedi 8 juillet 2017 à Bouaké. Sa mission, veiller au maintien des principes éthiques, de qualification et de compétences 
indispensables à l’exercice de la profession d’infirmier et infirmière et au respect par tous ses membres, des lois, des règlements et des usages qui régissent l’exercice de la profession, d’œuvrer pour le développement d’une culture professionnelle, défendre les intérêts moraux et matériels de la profession, etc.

La formation a été assurée par docteur Dosso Fanta, la représentante de la directrice des établissements et des professions sanitaires.Elle a salué l’A.I.CI d’avoir initié cette formation qui permet aux infirmiers Search infirmiers etinfirmières Search infirmières de revisiter les textes qui régulent leur profession.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici