Côte d’Ivoire/A M’bahiakro, deux frères offrent une école au village de Adi Yapikro

0
1474

Geste de haute portée sociale que viennent de poser les frères Comoé dans le village de Adi Yapikro, village de 1.600 âmes situé à 21 km de M’bahiakro. Ces deux frères, François et Clément, ont à eux seuls financé la contuction d’une ecole de deux classes avec un bureau  et de six latrines à hauteur de 25 millions de francs CFA et les offertes à leur mutuelle de de développement, la MUDESA pour la mettre à la disposition du Ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement technique. L’ouvrage a été receptionné le samedi 15 décembre 2018 par le sius préfet de M’bahiakro représentant la tutelle. A son tour il l’a remis au premier responsable de l’édication nationale de M’bahiakro, l’inspecteur de l’education préscolaire et primaire. Ce dernier remettra séance tenante les clés du nouveau bâtiment de la deuxième école de Adi Yapikro à la directrice de l’école. Il faut noter que la première école de ce village date des années 70. Les élèves de la deuxième école à qui l’apprentissage est dispensé dans des cabanes de fortune, eux sauront apprécier mieux que tous, à sa juste valeur le geste des frères Comoé.  Mais le président de la MUDESA, Jomenan Kouadio Boniface n’a pas caché sa joie et celle des populations. Après avoir fait l’historique de l’école, il a rassuré que la MUDESA ne s’arretera pas en si bon chemin. « La MUDESA n’entend pas s’arrêter là. Elle va poursuivre son oeuvre de développement au profit des populations. Deux projets nous tiennent à coeur. Il s’agit de la reconstruction entière de la première école avec équipements et la réhabilitation des logements maîtres. Nous voulons donc tendre la main au gouvernement et toute personne de bonne volonté pour nous donner un coup de pouce », va-t-il plaider avant de remercier ses parents pour leur implication dans les travaux de construction de la deuxième école. Puis il les invitera à déclarer les enfants à l’état civil et surtout à les scolariser. « Une chose est d’avoir une école, mais une autre est surtout de déclarer les naissances à l’ état civil et de scolariser les enfants », a-t-il exhorté ses parents. Cette exhortation sera reprise par Le sous préfet de M’bahiakro Assenin Koffi Honoré et le député Tiali Honoré représentant le président du Conseil régional de l’Iffou, Traoré Adam Kolia. Les deux relèveront aussi que l’État providence est fini et qu’il faut que les parents suivent l’exemple des frères Comoé. « Que l’exemple des frères Comoé fasse tâche d’huile. Je lance un appel depuis Adi Yapikro aux cadres de la région pour faire front contre le sinistre de la précarité dans le département parceque l’État seul ne peut pas tout faire. », a dit le sous préfet. « Pour moi l’élu c’est une énorme joie de voir mes populations prendre leur destin en main, Cette joie est partagée par le président du Conseil régional. Je voudrais donc saluer et féliciter la MUDESA et l’ensemble des parents », dira le député. La cérémonie a pris l’allure d’une vraie fête carnavalesque avec la fanfare municipale de M’bahiakro et des prestations de danses modernes et traditionnelles.

JPH

Propos

N’djoré N’zi, vice président de la mutuelle

« C’est un grand jour pour nous avec la remise officielle de ce bâtiment à la deuxième école. Désormais nos enfants seront dans des conditions d’appretissage securisées. C’est un autre pas que vient de poser la MUDESA. Et comme l’a dit le président, nous n’allons pas nous arrêter. Avec l’ensemble des cadres, des fils et filles de Adi Yapikro, nous allons continuer à travailler pour le développement de ce village carrefour »

K. Appolinaire, Infirmier à la retraite, fils du village 

« Nous avons assisté à une belle cérémonie. Ce genre d’actions ne se voient pas tous jours. Il faut louer le seigneur de nous avoir donné le frères Comoé et la MUDESA. Il faut demander à Dieu de donner la force aux enfants du village de penser développement. Merci à tous »

Mme N’gou, directrice de l’EPP Adi Yapikro

« Il faut dire merci à la MUDESA. C’est pénible pour nous de dispenser des cours dans des cabanes. Grâce au geste des frères Comoé ce sont nos élèves qui seront dans de meilleures conditions d’étude. La mutuelle est déterminée à faire quelque chose pour nos logements. C’est une excellente nouvelle et vivement que cela se fasse. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici