Côte d’Ivoire-Bouaké/Les éducateurs réfléchissent au civisme à l’école

0
942

La salle des fêtes du lycée technique de Bouaé, a abrité le jeudi 12 avril 2018, un panel sur le civisme ayant pour thème: « Civisme et engagement de tous pour une école de qualité: Quelle contribution du personel d’éducation ». Organisé par la section régional du Syndicat national du personnel l’éducation de Côte d’Ivoire (SYNAPECI) de Gbêkê, ce panel, vise veut permettre à tous les acteurs du système éducatif, de renforcer leur capacité en civisme, et leur expliquer  leurs attentes en terme de responsabilité. « Vu les violences verbales et physiques, le non-respect de la loi aussi bien de la part des élèves, du personnel enseignant et du personnel d’encadrement, il est important de préparer le bon citoyen, de le préparer à bien choisir l’exercice de la gestion globale de la chose commune. C’est ce constat qui a poussé le SYNAPECI de Gbêkê a organiser ce panel », l’unldes organisateurs du panel, Konandji Hermann. Pour le secrétaire général du SYNAPECI, Boukari Kouadio, ce panel concourt également à l’amélioration du système scolaire et permet également d’assurer la formation continue des membres du SYNAPECI dans l’optique de les engager à assumer leurs responsabilités. « Cette crise du civisme s’observe malheureusement en milieu scolaire. Le sujet du jour nous interpelle tous et de façon individuel, nous devons tous nous engager à faire de l’école ivoirienne, une école de référence tout en forgeant une réputation solide », a dit Boukari Kouadio. Tout en exprimant sa vive reconnaissance à l’endroit du Ministre de la Protection Sociale et de l’Emploi (MPSE), Jean-Claude Koussi, parrain de la cérémonie représenté par Bamba Abdoulaye, directeur technique au MPSE. Pour sa part, Ibrahima Kourouma, Inspecteur général coordonnateur de l’inspection au Ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (MENET/MFP), a exprimé sa vive reconnaissance à l’endroit du SYNAPECI. S’exprimant sur la nécessité du panel, l’Inspecteur Ibrahima Kourouma dira « Le SYNAPECI, section de Gbêkê, en organisant ce panel a compris le sens de l’engagement du Président la République Alassane Ouattara et du gouvernement au concept de l’Ivoirien nouveau. Nous avons besoin de citoyens qui réfléchissent, qui agissent et qui parlent au service de la nation, pour faire avancer le pays dans un monde de globalisation où chaque acteur est responsables de sa destinée. Cela commence par l’école », a-t-il dit. Les éducateurs ont eu droit à plusieurs enseignements sur le civisme. Ils ont été invités à constituer eux mêmes des exemples pour les élèves sur lesquelles toutes les fautes ne doivent pas être rejetées.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici