Bouaké/Bema Fofana répond à Soro:<< On ne peut pas hériter d’un père dont on ne reconnaît pas la paternité >>

0
563


Les honorables, Béma Fofana et Mondeny Fofana ont rencontré la population de Bouaké, hier lundi 18 février au foyer des jeunes de Koko, pour des informations parlementaires. Il y a beaucoup de murmures depuis quelques semaines, suite à la démission de Guillaume Soro à la présidence de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Pour les députés Rhdp de Bouaké, il fallait lever l’équivoque afin que les populations de leur circonscription soient tranquilles dans leur tête. Il y avait deux points à l’ordre du jour pour cette rencontre très importante qui a réuni les chefs coutumiers, traditionnels, religieux et des jeunes venus des quatre coins de la ville de Bouaké pour ne pas se faire raconter l’evénement.

L’honorable Mondeny sur le premier point a fait savoir à la population que la démission de Guillaume Soro n’est pas un événement mais que cela suscite beaucoup de débats dans la cité. << Soro Guillaume a été élu sous la bannière Rhdp. Puisqu’il ne se reconnaît plus Rhdp alors il ne peut être au perchoir à l’hémicycle. Il dit qu’il n’a plus le même point de vu avec la famille et qu’il doit aller ailleurs mais en même temps il reconnait le président Alassane Ouattara comme son père donc il ne peut être le président de l’Assemblée nationale. À l’hémicycle, c’est la majorité qui dirige et comme il n’a plus la même vision que nous, il doit rendre le tablier >>, a clarifié, Mondeny Diomandé. Le député Béma Fofana au pupitre n’est pas allé du dos de la cuillère, dans un langage familier, il a dit que la démission de Guillaume Soro ne l’a ébranlé à aucun moment, d’ailleurs c’est non événement. << nous au rhdp, il faut quelqu’un de la famille pour nous diriger. Soro Guillaume ne pouvait pas être le président de l’Assemblée nationale du moment où il ne se reconnaît plus des nôtres. Un enfant qui ne reconnait pas son père ne peut pas hériter de ce père. Le débat est clos >>, a précisé l’honorable Béma Fofana. Dans les divers le député Béma a fait un tour d’horizon sur les problèmes qui minent la ville de Bouaké, notamment le grand marché. Il a profité de l’occasion pour donner un aperçu sur le nouveau marché qui va voir bientôt le jour. << Le grand marché de Bouaké de 7800 places  verra bientôt le jour au plus tard dans le mois de Juin 2019 avec 100 mille emplois pour la jeunesse >>. Cette rencontre a été une occasion pour Bema Fofana de rendre un vibrant hommage au ministre des transports, Amadou Koné qui fait beaucoup et qui a promis 16 km de bitume aux populations de Bouaké. Le député a envoyé les chefs coutumier en mission afin que les enseignants reprennent le plus vite possible, les cours pour le bonheur de nos enfants. Béma Fofana a terminé en prodiguant de sages conseils aux jeunes de ne plus s’adonner au vandalisme. Il les a invités à arrêter de casser pour peu car cela ne leur profite pas. « Ce genre de comportements empêchent les opérateurs économiques de venir investir dans notre cité ».

O.K.O

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici