Côte d’Ivoire-Carnaval de Niakara/Des innovations de taille attendues à la deuxième édition, affirme le chargé de mission du commissaire général

0
780

Le carnaval de Niakara, dénommé Carnaval Kaha, acte 2 démarre le 15 novembre prochain, pratiquement dans 72 heures. Pendant trois jours Niakara sera la capitale culturelle, artistique et touristique du pays Tagbana. Ivoirecho qui sera au coeur de l’événement a échangé avec M. Jean Jacques Roland Koné, chargé de mission du commissaire général dudit carnal, Dr Guibessongui Sévérin. Voici l’intégralité de l’interview.

La population de NIAKARA s’apprête a vivre la deuxième édition du carnaval kaha qui aura lieu du 15 au 18 novembre 2018. M. Jean Jacques Roland chargé de mission du commissaire général du dit carnaval fait un bilan de la première édition et nous parle des innovations de cette année tout en lançant un appel à l’appropriation du Carnaval Kaha par la population de Niakara.

Ivoirecho : Depuis quelques temps, A Niakara on ne parle que du Carnaval Kaha. De quoi s’agit-il exactement ?

Jean Jacques Roland : il s’agît d’une plate forme culturelle de valorisation de la culture Tagbana autour de nos valeurs morales de paix et de solidarité gage de développement de notre cité.

Ivoirecho : Nous sommes à la deuxième édition, quel bilan faites vous de la première ?

JJR : Le bilan a été largement positif car nous avons réussi à rassembler nos parents autour de nos valeurs traditionnelles. Ce qui était une grande première chez nous. Aujourd’hui le Tagbana peut s’afficher et être fière de ce qu’il est. Le carnaval est désormais encré dans la mentalité du Tagbana.

Ivoirecho : Oui, mais la première édition a été largement critiquée notamment en ce qui concerne le moment et l’opportunité de l’organisation d’un tel événement ici à Niakara ?

JJR: vous avez peut être raison, mais l’opportunité de valoriser notre culture est au dessus de toute considération. Quand au moment, je dois dire qu’il n’y aura jamais un moment idéal pour organiser un tel événement. Même si on le fait en pâques ou pendant les grandes vacances, certains trouveront à redire. Le plus important pour nous c’est de poser l’acte et c’est ce qui compte pour nous et pour la majorité de nos populations.

Ivoirecho : A quoi doit on s’attendre pour la deuxième édition en termes d’innovations ?

JJR: Les innovations cette année, ce sont l’instauration du concours Woyo à la manière Tagbana et un prix de la meilleure mutuelle de développement. Nous voulons encourager nos parents à oeuvrer sans cesse pour le développement. Mais la grande attraction aura lieu dès l’ouverture avec le grand ballet de nos danses traditionnelles.

Ivoirecho : le concours miss carnaval semble ne pas intéresser les filles Tagbana quel message avez vous pour elles?

JJR : Je peux comprendre la timidité naturelle de nos soeurs, mais ce concours est pour elles et les canons de beauté de ce concours donnent toute sa valeur à la femme Tagbana. Je les invite à y participer massivement.

Ivoirecho : Nous sommes au terme de notre entretien. Quel appel pouvez lancer à la population de Niakara ?

JJR: Je voudrais inviter le peuple Tagbana et l’ensemble des populations, comme ils l’ont fait l’année dernière à sortir massivement. Au delà des frontières de Niakara, c’est toute la Côte d’Ivoire, toute la sous région, toute l’Afrique, voir le monde entier à venir faire la fête avec nous, car c’est une fête que nous voulons populaire. Le Carnaval Kaha est le lieu privilégié de notre culture. Tous au Carnaval Kaha pour que vivent notre notre identité et notre fierté d’être Tagbana. Je vous remercie.

Interview réalisée par Gnakouri Tostao

Jean Jacques Roland Koné a annoncé des innovations pour la deuxième édition du Carnaval Kaha

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici