Côte d’Ivoire-Daoukro: Deuxième édition du tounoi de karaté Viet vo dao

0
1862

L’Iffou Viet Club, sous l’égide de la Fédération Ivoirienne de Viet Vodao, a organisé le samedi 14 Avril à la place Henri Konan Bédié de Daoukro, la 2e édition du festival de Karaté. Un festival dédié à Venance Konan, directeur général de Fraternité Matin et parrain de l’Iffou Viet Club de Daoukro. C’est une centaine d’athlètes, venus d’Abidjan, Abengourou, Bouaké, M’Bahiakro, Korhogo et Daoukro, qui a pris part à ce festival, en présence des autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières de la localité. Pendant 3h du temps, le nombreux public a eu droit à des démonstrations et des présentations des techniques de combat, de la part de tous les athlètes présents, mais également d’athlètes de disciplines sœurs à savoir le Kung Fu, le Tae Kwondo et le Shotokan. La grande attraction a été la démonstration faite par le secrétaire général 1 de la préfecture de Daoukro, Tanrah Jacob, ceinture noire 7 ème Dam de Kung Fu. Pour Me Bonzou Koffi, président de l’Iffou Viet Club, ce festival est une occasion de magnifier les arts martiaux en général et particulièrement le Viet Vodao. Il a rendu un hommage au président Bédié, qui a honoré les athlètes de son club, en les recevant à son domicile. Il a également rendu un vibrant hommage à Venance Konan, parrain du club, qui ne cesse de leur apporter un appui. C’est pourquoi en reconnaissance, il lui a dédié ce festival. Moumouni Traore, président de la Fédération Ivoirienne de Viet Vodao, a salué cette initiative. Il a signifié que Daoukro devient une des plaques tournantes de leur discipline sportive, vu l’ampleur que prend ce festival et surtout à cause d’autres activités qui s’y déroulent, pour vulgariser le Viet Vodao. Il s’est d’ailleurs réjouit que beaucoup d’adhérents dans l’Iffou frappent à la porte de sa Fédération après ce festival. Quant au secrétaire général 1 de la préfecture de Daoukro, Tanrah Jacob, il a d’abord remercié tous les athlètes, qui ont effectué le déplacement et félicité Me Bonzou Koffi et son équipe, pour l’organisation de ce festival. Il a demandé aux nombreux jeunes inscrits dans les clubs de Karaté d’être discipliné, efficace et de relever tous les défis, en réussissant surtout à l’école et dans l’apprentissage des métiers. « Un Karatéka ne recule pas devant les difficultés. Il les affronte et gagne. Faites cela aussi dans votre vie au quotidien et surtout à l’école », leur a-t-il recommandé.

E . Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici