Côte d’Ivoire-Bouaké/Le bureau national de la Jeunesse panafricaine démocratique investi

0
987

Le palais du carnaval de Bouaké a refusé du monde le dimanche 15 avril 2018 à l’occasion de l’investiture du président de la Jeunesse panafricaine démocratique, (J.PA.D) et de l’ensemble des membres de son bureau. Sylla Soumaïla, dit Chado Walker, le tout nouveau président et ses camarades entendent, à travers cette autre organisation de jeunes, inculquer à la jeunesse ivoirienne et africaine, un comportement citoyen. Pour eux, les jeunes doivent avoir un comportement responsable qui prône la paix, la démocratie, le travail, le respect des aînés et des symboles de la nation.  Le message essentiel de tous les intervenants, depuis Fany Ibrahima représentant le ministre d’État ministre de la défense Hamed Bakayoko, haut parrain, à l’invité spécial, le secrétaire d’État chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Touré Mamadou, en passant par le patron, le ministre des Transports Amadou Koné représenté par le maire Djibo Nicolas et le parrain de la cérémonie, l’honorable Bema fofana, député de Bouaké, était de prodiguer des conseils aux jeunes. Tous, les ont exhortés à tourner le dos à la paresse et la migration. << Chers amis jeunes, je voudrais vous dire qu’il n’y a pas lieu de désespérer de votre vie quand vous avez de bons modèles tels les ministres Amadou Koné, Hamed Bakayoko, Sidi Touré, le secrétaire d’État, Touré Mamadou votre invité spécial >>, a dit Bema Fofana. Djibo Ysouf Nicolas, a pour sa part, souhaité une bonne chance au président la J.PA.D.<< Votre thème est évocateur. Il nous interpelle dans notre comportement quotidien. Il faut arrêter certains de nos agissements à Bouaké. On se comprend >>. Au nom du ministre Hamed Bakayoko, Fany Ibrahima, vice président du RDR chargé du Gbêkê, a félicité la jeunesse de Bouaké et l’a invitée au respect des institutions de la République et de la hiérarchie. Pour sa part, Touré Mamadou, porte parole du RDR et invité spécial. Dans un langage ouvert, a demandé aux jeunes de ne pas écouter les oiseaux de mauvais augure, qui font profession de tout voir en noir dans notre pays. << Si vous voulez être l’avenir de ce pays, l’avenir de ce continent, vous devez être une jeunesse responsable. Il faut travailler. Ce n’est pas parce que c’est dur que vous devez échouer. N’écoutez pas ce qui vous disent que tout va mal. Ces derniers qui tiennent ces propos, qu’est-ce qu’ils vous proposent ? Quelque soit le degré de votre colère, vous ne devez pas tout casser. N’allez pas à l’aventure >>, a conseillé Touré Mamadou.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici