Côte d’ivoire / Daoukro : Le préfet prone le vivre ensemble

0
605

Daoukro
Le préfet prone le vivre ensemble
« Que chacun s’approprie la notion du vivre ensemble. Il faut avoir toujours le désir de la convivialité, de la cohésion sociale », tel est le message fort qu’a fait passer le préfet de région, préfet du département de Daoukro, Koné Logbognon Jacques, aux populations. C’était le 11 janvier, à l’occasion de la cérémonie de présentation de voeux. Dans son intervention, le préfet est revenu plusieurs fois sur cette nécessité du vivre ensemble, afin que le département de Daoukro et au delà, toute la région de l’Iffou, vive dans la paix. Il a également demandé aux populations, d’être fort face aux difficultés qui se présenteront à eux, au cours de cette nouvelle année. « Face aux échecs, prenez des résolutions fermes. Il ne faut pas baisser les bras. Il faut être positif, car chaque problème est un défi à relever, une opportunité à saisir », a t-il mentionné. Et de dire à tout un chacun, d’avoir confiance en notre pays, en notre région. Koné Logbognon Jacques, a saisi l’occasion pour également présenter ses voeux, les meilleurs à toutes les couches socioprofessionnelles du département, qui sont venus lui dire bonne année. Le 3ème adjoint au maire, Koffi Guillaume au nom des élus, Nanan Komenan Jacob, le porte parole des chefs traditionnels et le représentant des confessions religieuses, Koné Eugène, ont loué cette initiative pleine de convivialité. Ils ont félicité le préfet, pour les actions posées et ses conseils avisés, face aux préoccupations des populations. Ils l’ont rassuré qu’ils continueront de prier pour la paix, la stabilité et la cohésion entre les fils et filles de la région. Quant au capitaine John Constant au nom de toutes les forces de sécurité, il a souligné que 2018 a été marquée par la cohésion entre toutes ces forces de sécurité. Et de dire que celles ci ont pris l’engagement, pour cette nouvelle année, de jouer leur rôle, afin que Daoukro soit en sécurité en 2019. Le président de l’amicale des chefs de services, Kouassi Raphaël, a dit au préfet que la structure qu’il dirige se met à sa disposition. Il a rappelé que cette amical a vu le jour en 2002 et compte aujourd’hui 70 membres. Il a souligné qu’elle est apolitique et fait des prestations sociales pour ses membres. Il a souhaité plus d’adhésion et a surtout émis le voeu que le passage du préfet dans la région soit un succès. Le collaborateur du préfet, Coulibaly Zana, sous-préfet de Daoukro, emboitera le pas de Kouassi Raphaël. Mieux, il précisera que les défis de 2019 sont énormes à savoir entre autre, la délimitation des terres, la lutte contre l’orpaillage clandestin et la sécurisation de la région.
E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici