Côte d’Ivoire-Daoukro/Vers la cohésion entre les cadres

0
646

Les cadres de l’ensemble de la région de l’Iffou ont décidé de taire leurs divisions, pour privilégier la cohésion sociale en leur sein. Ils ont exprimé cette volonté, par l’entremise de l’honorable Akoto Olivier, député de Daoukro, devant le Président Henri Konan Bédié, leur leader. Devant leur baromètre, ils ont manifesté toute leur détermination à faire en sorte que l’Iffou soit le symbole de la paix en Côte d’ivoire, comme celui-ci a toujours prôné. Heureux de cette volonté d’union, le président Bédié a, en posant avec les élus et cadres, donné sa caution, pour une entente entre eux, et surtout pour une paix durable dans sa région qui doit donner l’exemple en la matière. Notons que ce vent d’union a commencé à souffler à Prikro, où les cadres RDR et ceux du PDCI-RDA étaient en froid depuis la dernière élection législative qui avait la victoire du candidat indépendant issu des rangs du PDCI, Adi Isaac, au détriment de celui du RHDP issu du RDR, Deby Yao Benjamin. Mais depuis un certain temps, un vent d’apaisement semble souffler dans l’Iffou. Petit à petit, chacun essaie de mettre un peu d’eau dans son vin. Ce rapprochement des cadres s’est constaté lors de l’inauguration de la première station d’essence de la localité de Prikro. Ce jour là, le maire Ekra Antoine issu du RDR a été rejoint sur le podium par le député Adi Isac du PDCI-RDA et des autres leaders des autres partis, dont Koffi Jean du FPI. Tous ont pris l’engagement devant les autorités religieuses et coutumières d’œuvrer ensemble pour le développement de Prikro. Mieux, lors des récentes Sénatoriales, Deby Benjamin, ancien député RDR de Prikro et chef de file de ce parti à Prikro, en se mettant à la disposition des candidats du PDCI-RDA choisis dans le cadre du Rhdp, à l’élection sénatoriale passée, a montré sa volonté de tourner la page. Ce nouveau vent d’union s’est ensuite emparé de M’Bahiakro où les cadres étaient également très divisés et où surtout, le nouveau député Thialy Honoré et son prédécesseur Kouadio Kpli Delphin, n’étaient pas en odeur de sainteté. Mais à l’occasion de l’inauguration du marché de la localité de Yerakro, tous les cadres ont également pris l’engagement de faire table rase de ce passé. Ce qui a été salué par le préfet du département, Ba Blaise, qui s’est réjoui de travailler maintenant dans une ambiance favorable au développement, grâce au rapprochement entre les cadres. Le clou de cette union s’est matérialisé lors de l’inauguration du groupe scolaire N’Gattakro 1 et 2 devant le Président Bédié. L’honorable Akoto Olivier a appelé tous les élus et des têtes fortes de la région, à savoir le secrétaire général de la haute autorité pour la bonne gouvernance, Yves Yao Kouame et la Présidente du Renouveau pour la Paix et la concorde, (RPC0, Mme Lagou Henriette à le rejoindre au pupitre pour matérialiser leur entente. Ce qui fut fait. Bien qu’absent ce jour là, l’ancien inspecteur général de d’Etat, Niamien N’Goran Emmanuel, n’avait pas d’incidence négative sur le retour à la cohésion entre les cadres de Daoukro. La preuve, quelques jours après, lui aussi s’est inscrit dans la même voie, en allant rencontrer le roi et le chef de Daoukro pour leur tenir un langage de paix et d’union et de développement.

E.Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici