Côte d’Ivoire/Des jeunes de Daoukro tournent le dos à l’orpaillage clandestin

0
1366

Ils ont décidé de tourner le dos à l’orpaillage clandestin pour la culture du café et du cacao. Ils, ce sont des jeunes d’Anoumabo, un village de la sous-préfecture de Daoukro. « Nous en avons assez de prendre des risques dans l’orpaillage clandestin. D’ailleurs, nous n’arrivons plus à avoir de l’argent, puisque l’or se fait très rare chez nous. Nous voulons faire quelque chose de légitime. Et comme nous avons des parcelles de forêts, nous voulons y cultiver le binôme Café Cacao. Nous pensons qu’avec ces deux cultures, nous pourrons aisément gagner notre vie », tel est le message qu’a délivré Kouadio Richard, jeune d’Anoumabo, après avoir vu les plantations de pépinières de café de certains jeunes de sa contrée. Ce samedi 21 avril soir, Kouadio Richard accompagné de son frère Kouadio Hermane, reviennent bredouilles de leur chantiers d’orpaillage clandestin, quand ils croisent l’honorable Akoto Olivier, député de Daoukro et N’Gattakro, en train de distribuer des pépinières à des jeunes, qui ont tourné le dos à ce fléau. « Nous voulons faire comme nos amis. Nous ne voulons plus prendre de risque pour retourner dans les trous à la recherche de l’or. Nous demandons à l’honorable de nous aider en nous offrant des pépinières. Si nous disposons de ces pépinières, nous encouragerons d’autres camarades, qui continuent de creuser pour de l’or », a renchérit Kouadio Hermane. Ces deux jeunes ont donc décidé de s’éloigner de l’orpaillage clandestin, au profit du binôme Café Cacao. Le développement de ces deux cultures se trouvent être aujourd’hui une solution, pour mettre fin au phénomène de l’orpaillage clandestin qui sévit dans cette région. Cela pourrait également permettre à l’Iffou redevenir la boucle du Cacao comme ce fut le cas dans les années 1980. Pour mettre fin à l’avancée de l’orpaillage clandestin dans sa circonscription électorale, l’honorable Akoto Olivier a décidé d’intéresser les jeunes à la culture du Cafe-Cacao. « L’or vert est mieux que l’or jaune. L’or vert ce sont toutes les cultures dont le café cacao et l’or jaune c’est l’orpaillage clandestin. J’encourage les jeunes à s’adonner à l’or vert car l’or jaune détruit. Pour se faire, nous leur demandons de s’inscrire auprès de nous,pour bénéficier de pépinières de café. Nous voulons éloigner le maximum de jeunes de l’orpaillage clandestin. Car, cet orpaillage sauvage détruit nos plantations, nos forêts avec des produits que nous ne contrôlons pas. Je demande aux jeunes de quitter les trous d’orpaillages, pour venir cultiver le café Cacao. Nous sommes prêts à les accompagner. La culture du Cafe-Cacao leur offre plus de garanti et de sécurité », a t-il dit à l’endroit des jeunes qui sont encore dans cette activité clandestine. Ainsi, une cinquantaine de jeunes de trois localité de Daoukro à savoir Anoumabo, Pepressou et Allokokro ont bénéficié de 40 hectares de pépinières de café prêts à être plantées. Pour Akoto Olivier, ce projet a été initié pour d’abord permettre aux jeunes d’être autonomes. Ainsi, il compte fournir dans tous les villages de la sous préfecture de Daoukro, des pépinières de café, afin d’encourager les jeunes à pratiquer cette culture, dans l’optique de pouvoir se prendre en charge. Konan Casimir, un jeune bénéficiaire, se réjouit de l’appui de l’honorable et soutient qu’il sera soulagé dans peu de temps, car ces pépinières qui seront plantés, ne tarderont pas à produire. « Avec cette activité autour du Cafe-Cacao, je ne pense même pas m’adonner à la pratique de l’orpaillage clandestin. Je demande à tous mes frères jeunes de me rejoindre dans cette culture », a-t-il lancé aux jeunes. Il faut signaler que ce projet débuté il y a 6 mois, se déroule sous le contrôle et la supervision du Conseil Café Cacao.

E.Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici