Côte d’Ivoire/Des villages du nord de M’bahiakro ménacés par la famine

0
929

« Nous n’avons presque plus rien à manger et l’argent se fait rare pour faire face aux besoins de nos familles », indique Kouakou Djakaridja du village de Krakrakro. En effet les populations des villages situés au nord de M’bahiakro comme le dernier cité, seraient menacés de faim si l’on s’en tient à leurs propos. Cette situation est la conséquence directe de la mévente de la noix de cajou principale source de revenus de ces populations. Certains producteurs qui avaient stocké leur production dans l’espoir de la vendre un bien meilleur prix, ont aujourd’hui leurs yeux pour pleurer. Le kilogramme se vendant actuellement à 200frs, parfois moins, contre 500 frs le prix bord champ, cela constitue pour eux u manque à gagner énorme. La sécheresse ayant entraîné une mauvaise récolte de l’igname l’année passée, beaucoup parmi eux n’arrivent pas à s’approvisionner au marché de la ville débordé d’ignames en provenance de certains villages du département, voir d’autres régions du pays.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici