Côte d’Ivoire/D’importantes mesures prises par le Président Ouattara à la veille de la fête de l’indépendance

0
668

Comme il est de coutume en Côte d’Ivoire, le chef de l’État adresse un discours à la nation, a la veille de la célébration officielle de la fête de l’indépendance. Ce 6 août 2018, veille du 58 ème anniversaire de l’indépendance, Alassane Ouattara s’est adressé à ses concitoyens. À cette occasion, il annoncé d’importantes mesures. Ainsi, Simone Gbagbo, Lida Kouassi, Soul To Soul ainsi que plusieurs autres détenus viennent d’être amnistiés par le chef de l’Etat. Ouattara a réaffirmé son engagement à ne pas «rompre» le pacte social dans le souci de ne pas mettre en danger la cohésion sociale et la nation.
«Mon devoir est de garantir l’union de tous les fils et les filles de Côte d’Ivoire…mon rôle est aussi d’être continuellement à votre écoute», a continué Alassane Ouattara qui a par ailleurs déploré les «attaques des symboles de l’Etat ». L’une des importantes déclarations du président ivoirien a été l’annonce de l’amnistie de 800 concitoyens dont Simone Gbagbo, Lida Kouassi Moïse et Souleymane Kamaraté dit Soul To Soul. Il s’agit de 800 individus dont 500 déjà en liberté provisoire ou en exil verront leur condamnation effacée. «Il en sera de même pour les 300 autres détenus qui seront bientôt en libérés», a précisé le chef de l’Etat. «Cette amnistie bénéficiera à environ 800 de nos concitoyens, poursuivis ou condamnés pour des infractions en lien avec la crise postélectorale de 2010 qui seront libérés prochainement. Au nombre de celles-ci, figurent notamment, madame Simone Ehivet Gbagbo, monsieur Lida Kouassi, Assoa Adou, Souleymane Kamaraté dit Soul to Soul», s’est exprimé Alassane Ouattara. Ces mesures pourraient ramener une certaine accalmie au sein de la classe politique ivoirienne, qui plus les jours la rapproche de la presidentielle de 2020, tend à se diviser, chacun se voyant déjà dans le fauteuil présidentiel après Ouattara.

Fondio Roméo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici