Côte d’Ivoire/Du nouveau dans la mort de Marcel Koné à Niakara

0
868

En Afrique une mort a toujours une explication occulte, fut-elle accidentelle. Le jeudi 27 août 2010 aux environs de 10h quand la sirène de l’ambulance de l’hôpital de Niakara, se faisait entendre dans la ville, c’était pour annoncer la mort accidentelle de Koné Marcel sur la national A3. Le nommé Kone Marcel, instituteur de son état et en fonction à l’IEPP de Niakara pendant plusieurs années. Il venait de perdre la vie, fauché de plein fouet par un véhicule sur sa moto roulant en sens inverse, alors qu’il partait pour son village. Alors que l’on croyait à une triste fin de l’homme à lui infligée par un cruel destin, une semaine après sa mort, d’autres supputations viendront jeter le trouble dans l’esprit de bon nombre de riverains. Sa mort sera entouré d’un mystère. Marcel aurait enterré nuitamment des gris gris venus du Mali dans certains endroits stratégiques de la ville aux fins de faire basculer la balance aux élections municipales en faveur d’un candidat. Et au cours d’une libation, les propriétaires terriens avaient enjoint les mannes de punir sévèrement tout acte de souillure de leur terre. Selon donc ce qui se raconte dans la ville, c’est cette malédiction qui aurait emporté Marcel. Son âme aurait fait ces aveux via son fils. Ainsi va l’Afrique, pour ne pas dire simplement Niakara.

Gnakouri Tostao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici