Côte d’Ivoire, élections locales/La réalité des bastions naturels

0
927

Au regard des résultats des élections locales 2018, force est de constater la réalité des bastions de naturels en Côte d’Ivoire. Au centre et à l’est le Pdci-Rda s’est montré indéracinable notamment à Yamoussoukro, Bouaké et Daoukro. Au nord c’est le même constat pour le Rdr fondu dans le Rhdp. A l’ouest, personne n’a pu venir à bout de Mabri et son Udpci lui aussi fondu dans le moule du Rhdp. Alors cette observation établie montre clairement que les bastions ne vont pas disparaître de si tôt. Même à Abidjan des quartiers sont restés acquis à leur traditionnel amour. Citons Abobo, Adjamé, Anyama pour le Rhdp, Koumassi, Port Cocody, Plateau pour le Pdci. Pour ces élections, certains politiques n’ont pas jugé bon d’aller en compétition dans certaines zones du pays, convaincus qu’ils ne pouvaient pas y gagner. Ainsi, l’on a noté que le Pdci a pratiquement laissé le nord au Rhdp quand ce dernier en faisait au tant dans la région du Moronou où il a laissé le terrain au Fpi et au Pdci qui a laissé ses plumes dans ce combat face aux hommes de Pascal Affi N’guessan. À l’ouest, le Pdci s’y met avec prudence. Au regard de cette analyse peut-être pas exhaustive, on peut dire que la paysage politique de la Côte d’Ivoire est encore et restera pour longtemps sous l’emprise des bastions naturels.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici