Côte d’Ivoire/Investiture des candidats du Rhdp, bureau politique du Pdci-Rda, Ouattara garde le silence

0
743

Ils étaient des milliers de militants et sympathisants du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), et la presse venus assister à l’investiture des candidats du parti pour les élections couplées municipales et régionales du 13 octobre 2018. Mais ils resteront sur leur faim.

Le président Alassane Ouattara était présent dans la soirée du lundi 24 septembre 2018, à la patinoire du Sofitel Hôtel Ivoire où avait lieu cette cérémonie d’investiture. Il y était visiblement très attendu parce que chacun voulait savoir ce qu’il allait dire aux candidats, mais surtout sur la réunion du bureau politique de son désormais ex allié du côté de Daoukro. En effet le Pdci-Rda avait réitéré et signifié son retrait définitif de l’alliance du Rhdp. Ainsi l’espoir d’un probable retour du vieux parti au sein du nouveau parti au pouvoir avait définitivement volé en éclat. Les membres du Bureau politique du Parti démocratique de Côte d’Ivoire ont donné quitus à leur président Henri Konan Bédié d’engager des négociations en vue de la mise en place d’une nouvelle plateforme.

A cette décision du désormais ex-membre de l’alliance du Rhdp, aucune réaction particulière pourtant très attendu du chef de l’Exécutif ivoirien. Ni à la presse, ni aux candidats, ni même aux nombreux militants venus savourer ce moment. Rien donc à tirer du président du Rhdp unifié, en dehors des prises de vue avec les candidats qui se sont succédés sur le podium lors de leur investiture.

Ouattara a plutôt laissé le soin à une autre personnalité de cette jeune formation politique de donner leur feuille de route aux 204 candidats du Rassemblements des Houphouetistes pour la démocratie et la paix. Le ministre Albert Mabri Toikeusseu, 2e vice-président du Rhdp, a tout d’abord rendu un hommage « mérité » au chef de l’Etat Ivoirien, « pour ses nombreux actions en faveurs de la cohésion sociale et du développement de la Côte d’Ivoire ». Ensuite place a été donnée aux conseils d’usage aux 204 commandos du Rhdp. Les consignes sont claires, rafler la quasi-totalité des sièges lors des élections du 13 octobre prochain. Le bilan du chef de l’État ivoirien durant ces 7 années d’exercice du pouvoir d’État doit être mis en avant Mabri Toikeusse dira: « A lui seul, il vous garantira une victoire écrasante ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici