Côte d’ivoire / Kouassi Kouassikro : Le préfet recommande l’union des cadres

0
789
Exif_JPEG_420

Kouassi-Kouassikro
Le préfet recommande l’union des cadres
Le préfet du département de Kouassi-Kouassikro, N’Guessan Kouakou Germain, a souhaité que tous les élus et tous les cadres se donnent la main, pour favoriser le développement de leur région. Il a émis ce voeu, le 12 Janvier, à l’occasion de la cérémonie de présentation de voeux. Ainsi, prenant la parole, le préfet a d’abord dit merci à la population, qui est sortie nombreuse pour cette cérémonie. Puis, l’a félicité, pour son sens de la démocratie, dont elle a fait preuve, lors des élections municipales et regionales. Car, le département n’a connu aucune trouble. « J’insiste auprès des élus et des cadres, afin d’unis leurs forces, pour bâtir la belle cité de kouassi-kouassikro », plaidera t-il au cours de son intervention. Bien avant son message, tous les corps constitués lui ont présenté tour à tour leurs vœux. Puis, Asseman Koffi Patrick, porte-parole des membres du corps préfectoral relevera son sens de partage. L’honorable Yao Koffi Jean-Paul, député de Kouassi-Kouassikro, quant à lui, et au nom des élus, a souligné des avancés notables dans les actions de développement de kouassi-kouassikro.  » je veux pour preuve, une ambulance neuve à l’hôpital général de Kouassi-Kouassikro, une infirmerie au lycée moderne, et d’autres actions sont en cours de réalisations dans la commune, comme dans tout le département », soulignera t-il. Anoh Louis Koussan, proviseur du lycée moderne de Kouassi-Kouassikro, par ailleurs, porte-parole des directeurs et chefs de services, a félicité le préfet, pour son sens managérial, car aujourd’hui, grâce à lui, le département à une inspection préscolaire et primaire, et la direction départementale de l’agriculture a un véhicule. Il n’a pas manqué de formuler des doléances, car selon lui, certains services sont en manque de personnel. Dah Emmanuel, pour sa part, en tant que représentant des syndicats, associations et mutuelles de développement, a plaidé pour que le préfet fasse tout, afin que les enseignants vacataires, qui donnent de leurs temps à former les élèves de Kouassi-Kouassikro, ne soient pas oublié. Enfin, le curé Nakanabo Olivier, porte-parole du collectif des leaders religieux, a invité le préfet, à multiplier ses actions de promotion de la paix.
E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici