Côte d’Ivoire/Le Pdci-Rda a décidé: Pas de parti unifié avant 2020

0
598

Le parti du sphinx de Daoukro a décidé au cours de la dernière réunion de son bureau politique, de reporter après l’alternance, donc après 2020, son appartenance au parti unifié. En décidant du report de l’examen des textes fondateurs du parti unifié après l’élection de 2020, le Pdci-Rda dit clairement qu’il entend aller à l’élection présidentielle prochaine, en entité libre et indépendante, en présentant son propre candidat. Mais d’ici là, le plus ancien parti politique de Côte d’Ivoire a décidé de ne pas tenir de Congrès ordinaireavant la même date de 2020. Pour sûr, les débats auront été houleux et la durée de la réunion en dit long. Plus de six heures.

Le message est clair, pas de parti unifié avant l’alternance en 2020. Si à l’issue de six heures de débats les membres du bureau politique ont « endossé » l’accord portant création du parti unifié, aucun congrès pour valider ou non ce projet ne sera organisé avant la présidentielle. Il n’y aura donc pas de congrès ordinaire du PDCI comme prévu en octobre.
« Le Bureau politique décide le report du 13e congrès ordinaire du PDCI/RDA après la présidentielle de 2020. Le bureau politique rassure les militants et militantes la détermination du parti à reconquérir le pouvoir en 2020 », a déclaré N’Dri Kouadio Narcisse, le porte-parole du PDCI lors de la lecture du communiqué final. Un communiqué largement applaudi par les quelque 600 membres du bureau politique présents dans la salle, comme Koné Issa Daouda, le président du Forum des jeunes du PDCI. « La question du parti unifié, cela va se discuter après que le PDCI soit au pouvoir d’Etat en 2020, c’est l’assentiment de tous les militants de base et le président Bédié a su le comprendre ainsi et donc nous sommes revigorés de ce bureau politique », explique le jeune homme. Cette réunion, qui s’est tenue en présence du Président du parti, Henri Konan Bédié, intervient après une interview du Président Alassane Ouattara dans laquelle il laissait entrevoir la possibilité d’un troisième mandat en fonction de la situation de son pays. Troisième mandat qui, selon lui, la constitution ne lui interdit pas, les compteurs ayant été remis à zéro. Des sources bien introduites, nous ont fait mention de plusieurs échauffourées entre certains cadre du parti septuagénaire. Ainsi, des affrontements auraient été évités de justesse et le vice président se hué par certains jeunes, aurait quitté la réunion plus tôt que prévu. À la sortie de la réunion, plusieurs barons du parti n’ont pas souhaité se prêter aux questions des journalistes. Que nous réserve la suite au sein du Rhdp ? Une chose est sûre, l’opposition va sûrement en tirer profit, même si pour l’heure, il n’ y a pas de réaction officielle de son côté. Et nous nous le disions, 2020 suscite déjà de la passion qu’il faudra gérer au mieux des intérêts du peuple ivoirien.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici