Côte d’Ivoire/Le Rotary lance la 6ème campagne de dépistage gratuit des pathologies silencieuses à Bouaké

0
794

Le Rotary club d’Abidjan Elixir en collaboration avec le centre d’imagerie médicale d’analyse de Bouaké (CIMAB) a procédé, du samedi 28 au lundi 30 avril 2018, à l’organisation de la 6eme édition de la campagne de dépistage gratuit de certaines maladies jugées dangereuses en faveur des populations démunies de la région de Gbêkê. Cette initiative selon les organisateurs répond à l’une des missions essentielles du Rotary qui est de servir les autres. Cette campagne concerne les pathologies qui font partie des maladies les plus silencieuses et les plus dangereuses. Il s’agit du dépistage du cancer du col de l’utérus, du cancer du sein, de la prostate, de l’hypertension artérielle, du diabète et la radio pulmonaire. Pour Madame Suti Mariam, présidente en exercice du Rotary club Elixir, le choix de Bouaké s’inscrit dans une politique de décentralisation de leurs actions.  » Nous avons choisi Bouaké parce qu’en général tout le monde pense à Abidjan, alors qu’à l’intérieur du pays, il y a des personnes qu’on peut servir, qu’on peut aider. Le credo du Rotary, c’est de servir les autres. On ne va pas que servir Abidjan. Donc on vient à l’intérieur du pays puisque Bouaké est la deuxième ville du pays. Nous avons décidé de décentraliser notre action vers les populations de Bouaké  » a fait savoir la première responsable du Rotary club Abidjan Elixir, avant d’indiquer que les cas avérés bénéficieront d’un suivi des médecins du CIMAB. Monsieur Kouyaté Ousmane, l’ex-président du Rotary club Elixir s’est pour sa part, réjoui de l’engouement que suscite cette campagne.  » c’est un sentiment de satisfaction qui m’anime dans la mesure où le Rotary club dans le cadre de la lutte contre les maladies ou la prévention des maladies, a pu réunir dès les premières heures de cette activité, plus de 150 personnes âgées de plus 50 ans pour le dépistage de ces maladies. Cet engouement nous emmène donc à renforcer et à perpétrer ces activités au plan national, de sorte à emmener les populations à prévenir au lieu de guérir « , a laisse entendre Kouyaté Ousmane. Le directeur du centre, docteur Coulibaly, est quant à luil, revenu sur l’intérêt de ces dépistages  » nous faisons ces dépistages pour permettre aux populations de savoir l’état réel de leur santé, car souvent on peut être entrain de marcher, se sentir bien alors qu’il y a des pathologies qui se développent en nous. Mieux plus vite on les détecte, mieux la prise en charge est faite. Et nous le faisons en faveur des populations vulnérables, car ce n’est pas très évident que quelqu’un qui a des problèmes de subsistance quotidienne puisse se lever un matin pour aller à l’hôpital, pendant qu’il est en forme pour dire que je vais faire un bilan. C’est rare de voir ça surtout au niveau de la population africaine c’est vraiment rare » a regretté le docteur Coulibaly. Il s’est par ailleurs réjoui de la prise de conscience des populations. car dit-il  » en 2016 nous avons enregistré 150 patients, en 2017 nous étions à plus de 200 et cette année nous sommes sur le point d’atteindre les 300 patients ». Ouverte ce 28 Avril, cette 6eme édition a refermé ces portes le 30 Avril 2018 avec le résultat des examens pour une prise en charge des malades.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici