Côte d’Ivoire/Les sages-femmes déterminées à réduire la mortalité de la mère, du nouveau né et de l’enfant

0
796

À l’occasion de la journée internationale de la sage-femme, célébrée à travers le monde entier, en Côte d’Ivoire les sages- femmes ont pris l’engagement de réduire le taux de mortalité maternelle, néonatale et infantile. C’était le samedi 05 mai dernier. Venues de tous les quatre coins du pays, elles se sont retrouvées dans la cité portuaire, pour mener des réflexions sur le thème national de cette journée : ‘’La qualité au cœur de la pratique de la sage-femme pour réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile’’. « Chaque année, nous prenons l’engagement que nous sommes là pour la population, nous oeuvrons à la qualité des soins, et nous disons toujours aux populations que les sages- femmes sont là pour elles. Nous sommes présentes à nos services avec le même slogan, la sage- femme, amie de la femme », a dit leur porte-parole. Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé, (OMS), 350.000 femmes meurent chaque année pendant la grossesse ou dans les premières heures de l’accouchement 2 millions de nouveaux nés décèdent dans le même intervalle et les complications liées à la grossesse l’accouchement laissent entre 10 et 15 millions de femmes malades en permanence malades ou handicapées chaque année. La majorité de ces décès ont lieu dans les pays à faible revenu dont la Côte d’Ivoire. Vus ces chiffres ahurissant, l’ensemble des intervenants ont plaidé pour le renforcement des capacités des sages- femmes, non sans les inviter à plus de vigilance dans leurs différents services.

F. R

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici