Oui c’est bel et bien fait. Nanan Kouassi Kan Brou 2 est officiellement le président de l’union des chefs de villages, des chefs de communautés et des notables, (UCVCCN) du département de Bouaké depuis le dimanche 17 novembre 2019.

Il a été investi en présence de plusieurs autorités à la tête desquelles le président du Sénat, Ahoussou Jeannot, les ministres Amadou Koné, Jean Claude Kouassi, Jeanne Peuhmond et N’Guessan Koffi Lataille. La cérémonie a eu pour cadre le centre culturel Jacques Aka qui a refusé pour l’occasion du monde.

Le président du sénat par ailleurs haut parrain de la cérémonie a salué l’initiative de la création de l’Union des chefs de villages, des chefs de communautés et des notables du département de Bouaké (UCVCCN-Bouaké). » Ce n »est pas une association de trop. Cette union qui vient compléter le travail de la chambre des rois et chefs tradionnels, est la bienvenue », a indiqué Ahoussou Jeannot qui les a appelés à préserver jalousement cette entente entre eux et à travailler à être une organisation responsable, digne de confiance et dont la rigueur se reflète dans les décisions, les orientations et les conseils avisos qu’ils apporteront devant toutes les situations.  » Vous devez être de bons acteurs de développement en favorisant la réalisation des projets qui seront fixés sur vos terres pour générer la richesse. Vous devez encourager toute initiative positive et vous éloigner de tout ce qui peut diviser les villages et opposer les enfants les uns aux autres »,  a t- il conseillé.

D’autres parts, le président du sénat a invité les chefs de villages, des communautés et les notables à adopter une attitude de rassembleurs pour des élections apaisées en Côte d’Ivoire. »Alors que 2020 approche avec son lot d’incertitudes liées aux élections présidentielles d’octobre 2020, vous devez rassembler pour le bien de tous et garder constamment à l’esprit que vous constituez un rempart essentiel pour la préservation de la paix et de la cohésion sociale « , va t- il ajouter avant de s’engager à faire de la chefferie traditionnelle en Côte d’Ivoire, un outil indispensable à la cohésion sociale, à la réconciliation nationale et à la promotion du vivre ensemble.

Le Parrain de la cérémonie, le ministre Amadou Koné a dit compter sur cette union pour contribuer fortement à la consolidation de la paix et de la cohésion sociale dans la région de Gbêkê.

Quant à Louis Habonouan, maître d’oeuvre de cette grande initiative et président d’honneur, il a fait savoir que cette union est apolitique et qu’ils entendent l’étendre à tous les 19 départements du pays Baoulé et même au delà à tout le V baoulé pour renforcer la paix et la cohésion en leur sein.

Aussitôt investi, le bureau par la voie de son secrétaire général, Diomandé Sékou est revenu sur les objectifs qui sont les leurs. Selon lui, la nouvelle structure se veut un cadre permanent de réflexion, de concertation, de dialogue, d’entraide, de solidarité entre ses membres pour la cohésion, la paix et le développement.

A cette cérémonie, le président d’honneur de l’UCVCCN-Bouaké, Louis Habonouan a été béni par la chefferie dans la pure tradition akan Baoulé

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici