Côte d’Ivoire : Pour la reforme de la Cei, le camp Soro a-t-il rejoint l’opposition?

0
633

Si l’on s’en tient aux propos de l’un des proches de Guillaume Soro, Méité Sindou en l’occurrence, la Commission électorale indépendante (Cei), actuelle, n’est pas apte à organiser les élections de 2020. Au cours d’un débat organisé le dimanche 08 avril dernier, le conseiller en communication du président de l’Assemblée nationale ivoirienne, a rejoint l’opposition sur cette qustion. << La Cei actuelle, n’est plus crédible pour organiser des élections en 2020 >>, avait-il dit sans ambages. Méité Sindou dit se baser sur un arrêt de la Cour africaine des Droits de l’Homme qui ordonnerait à la Côte d’Ivoire de modifier la loi du 18 juin 2014 relative à la Cei, pour la rendre plus conforme aux normes internationales et aux instruments qu’il a lui même ratifiés. << L’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples nous donne aujourd’hui, une nouvelle opportunité pour avoir une nouvelle Cei consensuelle entre la société civile, les partis politiques, d’une part, et d’autre part l’État. Une telle Cei, nous mettra sans aucun doute sur le chemin de la démocratisation véritable de notre pays >>. Mais le gouvernement ivoirien lui, affirme que l’institution dirigée actuellement par Youssouf Bakayoko, n’a jamais été aussi consensuelle. Pour lui, point n’est besoin de la modifier.

F.R

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici