CÔTE D’IVOIRE/RHDP, Trois positions se dégagent

0
1091

 

Les samedi 10 mars et dimanche 11 mars 2018, les deux plus grands partis politiques de Côte d’Ivoire étaient en attraction. L’u à Yamoussoukro pour rendre hommage à son mentor Henri Konan BEDIE, et l’autre à Cocody où son secrétaire général, Kandia Camara, animait un meeting. Ce qui ressort de ces deux manifestations, est que le mur de la maison des Houphouétistes semble se lézarder, si on s’en tient à quelques propos de certains responsables de ces deux formations politiques. A Yamoussoukro, Maurice Kakou Guikahué a insisté pour dire qu’en 2020, le PDCI aura son candidat. « Nous ne renoncerons pas à 2020 », quand Jean-Louis Billon, déclarait : «Le temps des sacrifices est terminé ». La réplique du parti logé à la rue Lepic est venue de Kandia Camara et d’Adama Bictogo. « Billon est un politicien alimentaire. Il me fait pitié. Il n’a jamais rien apporté au PDCI-RDA », a dit la première, quand le second disait : « Le RDR n’acceptera pas d’injures ». A côté de ces deux positions, une troisième se dégage. Elle est conduite par les modérés tels Nasseneba Touré et Allomo Paulin qui diront chacun : « Nous devons surpasser nos égos » et « Seule l’alternance positive peut sauver la Côte d’Ivoire ». Le FPI, lui observe et se frotte les mains, en attendant que l’un de ces deux poids lourds, surtout le PDCI, lui ouvre ses bras. Mais de quel FPI ou du moins de quelle tendance du FpI s’agit-il ? Affi ou Sangaré ?
AK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici