Côte d’Ivoire : Selon le maire de M’bahiakro, la vie a repris son cours normal

0
827

Un peu plus de deux semaines après les événements malheureux qu’a connu M’Bahiakro, après l’assassinat d’une jeune élève, la vie a repris son cours normal. Le marché, les établissements scolaires, les structures étatiques en place dans la localité, tout fonctionne à plein régime. C’est cette bonne nouvelle, à la veille de la fête de Pâques très importante en pays Baoule, que le maire de la commune de M’Bahiakro, Kouakou Atchelaud Faustin Lewis, a tenu à partager avec tous les Ivoiriens, pour rassurer les uns et les autres, qu’il n’y a plus de tension dans sa localité. Il la fait savoir hier, au cours d’un point de presse, afin que soit relayé le fait que M’Bahiakro ait retrouvé la joie de vivre. « Le calme est totalement revenu. A la dernière réunion de crise tenue le vendredi 16 Mars, nous avons faits le constat que la reprise dans les établissements secondaires et primaires avoisinait les 100%. Et que tous les commerces étaient ouvert. Sans oublier tous les édifices publics. Il a fallu à chaud gérer la situation et au cours de cette gestion, beaucoup d’enseignants ont été tirés. Avec le préfet, les autorités coutumières, religieuses, les chefs de quartiers et de communautés, nous faisons de la sensibilisation, afin que les uns et les autres arrivent à canaliser leurs enfants, Nous pensons qu’avec ce qui est fait, ce genre d’événements ne se reproduira plus », a indiqué Kouakou Atchelaud. En ce qui concerne la sécurité dans la ville après l’incendie de la brigade de gendarmerie, surtout qu’il n’existe pas de commissariat dans cette localité, le maire a souligné que tout est mis en œuvre pour que cette brigade de gendarmerie soit opérationnelle avant la fête de Pâques. « Lors des événements, l’Etat a déployé des forces de l’ordre, pour assurer la sécurité des populations. Nous les avons installé dans le centre culturel. Après l’incendie de la brigade de gendarmerie, la mairie a aussitôt réparer le portail d’accès, afin que les bureaux qui n’ont pas été touchés puissent servir de cadre de travail, aux gendarmes restés sur place. Les agents de la mairie ont nettoyé cette brigade, qui sera réhabilitée avant la fête de Pâques. Avec le comité de crise, dirigé par le préfet du département, nous avons pris cette décision et toutes les forces vives de la région se mobilisent pour cela » a-t-il souligné dans ce sens. Et de lancer un appel à ses parents : « Nous demandons à nos parents de savoir garder raison et de faire en sorte que le calme qui règne perdure. La fête de Pâques approche, il faut tout mettre en œuvre pour que les choses se passent dans de bonnes conditions ».

AK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici