CPI/Toujours pas de pays d’accueil pour Charles Blé Goudé

0
571

Bien qu’acquitté de crimes contre l’humanité au même moment que Laurent Gbagbo et libéré sous conditions, aucun pays ne semble disposé à recevoir le leader des jeunes patriotes.

Depuis sa libération, Charles Blé Goudé se trouve toujours, dans un hôtel de La Haye. La Cour pénale internationale (CPI) tente toujours de trouver une solution pour mettre en œuvre les restrictions imposées à sa libération. L’ex-chef des Jeunes Patriotes peut y rencontrer ses amis, ses proches, et prépare son futur politique. Mais il ne peut, pour l’instant en tout cas, quitter cet hôtel et fouler le sol néerlandais.

Au cours des deux dernières semaines, cinq pays au moins ont été approchés par le greffe de la Cour, dont la Suède où habite sa sœur, l’Italie, le Luxembourg, l’Allemagne et l’Angleterre.

Son mentor Laurent Gbagbo, lui a été autorisé à se rendre en Belgique parce que son fils y et sa deuxième femme Nady Bamba y résident.

Dans l’affaire, une autre difficulté se fait jour, qui tient à la nature même de la décision rendue par la Chambre d’appel de la CPI. En cas d’acquittement, les justices européennes n’imposent pas de conditions à la libération. Il leur est donc difficile de mettre en œuvre les conditions imposées par la CPI et donc d’accueillir sur leur sol l’ex-chef des Jeunes Patriotes.

Avec rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici