Daniel Kablan Duncan inaugure l’Usine de NAIXANS-CI

0
820

NAIXANS Côte d’Ivoire est situé au PK 24. Cette usine va assembler les câbles de basse tension. C’est la première usine du genre en Afrique.

Nexans Côte d’Ivoire, qui va produire des câbles à usage domestique et industriel, mais également des transformateurs électriques pour toute la région ouest-africaine, a officiellement ouvert ses portes ce 9 novembre dans la toute nouvelle zone industrielle d’Abidjan.

D’un coût de 15 millions d’euros, soit 9,8 milliards de FCFA, l’usine bénéfivie d’un investissement qui vient placer la Côte d’Ivoire au cœur de la stratégique de développement du groupe en Afrique.

Porté principalement par Nexans Maroc, en partenariat avec Nexans France, le projet porte également dans son tour de table le groupe Envol, basé dans la zone UEMOA et qui, depuis plus de 30 ans, distribuait la marque Nexans dans la région.

Bâtie sur une surface de 32 000 m², cette infrastructure est dotée d’équipements de dernière génération, qui seront maniés par une centaine de jeunes Ivoiriens formés au sein des installations de Nexans Maroc.

L’implantation de Nexans en Côte d’Ivoire survient dans un contexte particulièrement favorable pour le secteur électrique, a relevé le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan.

Le pays poursuit en effet une ambitieuse politique d’expansion de sa production électrique, qui devrait passer de 2 200 MW à 4 000 MW en 2020 puis à 6 000 MW en 2030.

Par ailleurs, un ambitieux programme d’électrification rural dans le cadre du programme PRONER est engagé, avec 4 600 villages électrifiés en 2017, sur un objectif de 8 500 villages visés d’ici 2020, selon Daniel Kablan Ducan.

Entre 2014 et 2030 ce sont «22,5 milliards de dollars, soit environ de 11 000 milliards FCFA» que la Côte d’Ivoire projette d’investir pour répondre à la fois à la demande du pays et de celle de ses pays voisins, a encore indiqué le vice-président.

Cet investissement de dernière génération va certainement profiter au premier producteur local de câbles du pays. Pour Abdelkrim Alaoui, directeur général de Nexans Côte d’Ivoire, cette installation se situe dans le cadre de la stratégie de développement du groupe Nexans en Afrique.

«Il s’agit d’une marque de confiance envers la Côte d’Ivoire, première économie et porte d’entrée de la zone UEMOA, et d’un rapprochement pour le marché régional » a-t-il expliqué. Nexans Côte d’Ivoire va en effet couvrir le marché ivoirien et va surtout cibler toute la zone UEMOA, voire l’ensemble de l’Afrique de l’ouest.

Cet investissement de 15 millions d’euros n’est que la première phase du développement de cette usine d’Abidjan. Une seconde phase devrait intervenir «dans les deux à trois ans» selon les responsables du groupe, afin d’élargir l’offre Nexans Côte d’Ivoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici