Daoukro/Le maire Tanoh Kouadio Joseph conduit à sa dernière demeure

0
1260

Le maire Tanoh Kouadio Joseph, décédé le 21 mai 2018, des suites d’une longue maladie, a été enterré le dimanche 23 juin 2018 au cimetière catholique de Daoukro, ville à laquelle il aura tout donné et également reçu beaucoup. C’est en reconnaissance de toutes ses actions que sa famille politique, le Pdci-Rdala , l’a élevé à titre posthume à la haute dignité de grand officier dans l’ordre du bélier. Tanoh Kouadio Joseph repose désormais à Daoukro où il a tout donné. La dernière cérémonie d’adieu lui a été rendue dans la plus grande dignité ce samedi à la place HKB, (Henei Konan Bédié de Daoukro. La cérémonie d’adieu s’est tenue en présence du président Henri Konan Bédié, du vice-president Daniel Kablan Duncan, du président du Sénat ivoirien Ahoussou Jeannot, des membres de son parti politique le Pdci Rda, des élus locaux membres de L’UVICOCI (Union des villes et communes de Côte d’Ivoire) conduits par Bilé DIEMELEOU, des responsables administratifs, des fils et des cadres de Daoukro, des différentes communautés ethniques, et des membres de sa famille. À l’arrivée de la dépouille mortelle de l’ex. Maire de Daoukro, un hommage lui a été rendu par ses collaborateurs et c’est le premier adjoint au maire de la commune de Daoukro Dje Aubin, professeur de médecine en urologie, qui a lu cette oraison funèbre. Né le 10 janvier 1942, Tanoh Kouadio Joseph a suivi les cours à l’école régionale de Daoukro et de Dimbokro où il est admis à l’examen d’entrée en sixième. Orienté au lycée technique d’Abidjan, ou il a passé quelques années, il a poursuivi ces études en France ou il a été major de promotion à l’étude supérieure d’études comptables en 1956 à Bordeaux. Titulaire de certificat d’aptitude pédagogique en 1964, il a été professeur au lycée technique dans le domaine des techniques commerciales. Il a obtenu d’autres diplômes à Lyon et à Genève. Ex. Directeur de l’enseignement technique et professionnel en 1995, il a été aussi conseiller technique du ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle. Il est arrivé à la commune de Daoukro au soir des élections municipales de mai 2013. Au cour de sa vie, il a revu d’autres distinctions. Il a été officier de l’ordre national, officier de l’ordre du mérite ivoirien, officier des palms d’académie française, commandeur de l’ordre de l’éducation nationale, officier de l’ordre du bélier, et chevalier de l’ordre du mérite agricole ivoirien, délégué départemental du Pdci Rda de Daoukro. Au plan spirituel, Tanoh Kouadio Joseph a été président du conseil pastoral de la paroisse Saint pierre, saint Paul de Daoukro, membre des amis du saint sacrément. Le célébrant de cette messe de requiem L’archevêque métropolitain de Bouaké Mgr Paul Siméon Ahouana Djro a confié le repos de son âme à Dieu et à la miséricorde de Dieu au cours de son homélie et il a indiqué que tous intercèdent auprès de Dieu pour son pardon et pour sa rédemption. Enseignement tiré de l’évangile de Mathieu 5, 1:12, il a enseigné que Dieu a créé les hommes pour qu’ils vivent parce qu’il les a créé à son image. C’est le démon qui a créé la mort. Appliquant cet enseignement saint à la vie de Monsieur Tanoh Kouadio Joseph, il a rappelé qu’il n’a pas marché avec les démons. Toute sa vie a été un culte rendu à Dieu. Pour mettre fin à la cérémonie, c’est l’artiste du terroir Nguess bon sens qui a entonné des chansons évoquant l’éloge du défunt maire.

JP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici