Daoukro/Le nouveau préfet a pris fonction

0
871

Le nouveau préfet de région, préfet du département de Daoukro a été officiellement présenté aux cadres, aux leaders communautaires, aux chefs religieux et aux directeurs et chefs de services. C’était le mercredi 22 Août 2018, lors de la passation de charges qui a eu lieu dans les locaux de la préfecture de Daoukro, en présence de l’inspecteur Ahonon Pierre Evariste, préfet hors grade.

L’intérim du gouverneur Ba Blaise, (préfet actuel du département de M’bahiakro) sur la région de l’Iffou, après le décès de l’ex préfet de région, vient de prendre ainsi fin.

L’inspecteur Ahonon Pierre Evariste, préfet hors grade a procédé à la passation des charges entre le préfet de M’bahiakro, préfet en service à M’bahiakro et Koné Jacques Logbognon, nouveau préfet de région et du département de Daoukro, anciennement en service à Agnibilékro.

Prenant la parole, Ahonon Pierre Evariste, préfet hors grade et inspecteur désigné par le président de la république pour suivre cette passation de charges a appelé les populations, dans toutes ces composantes à le soutenir pour qu’il accomplisse sa mission. L’état étant une continuité, toutes les circonscriptions où il n’y avait pas de représentants de l’état, ont été récemment comblées, d’où le cas de la région de l’Iffou. Le nouveau préfet qu’on vous envoie est quelqu’un qui a le sens de la diplomatie, expérimenté et qui a de l’expérience, mais soutenez le, collaborez avec lui pour la réussite de sa mission.

Koné Jacques Logbognon, préfet désormais de la région de l’Iffou et du département de Daoukro a remercié le chef de l’Etat qui lui a confié cette responsabilité de gèrer la région de l’Iffou. Pour la réussite de ma mission, à t-il dit: « je voudrais mettre l’accent sur la cohésion sociale, parce que rien ne peut se faire et rien ne peut être obtenu sans cette cohésion ». Lorsqu’il y a la cohésion sociale, tout est possible. Surtout que les mois à venir, nous aurons des joutes électorales au niveau des municipales et des régionales, nous arons besoin de cette cohesion. J’ai aussi pour mission de faire en sorte que les uns et les autres aient confiance en leur administration et de créer une proximité avec les populations. Pour le règlement des problèmes de cette région, le nouveau prefet a reconnu en disant que: « nous savons que chaque région a ces réalités et nous savons que nous ne possédons pas la science infuse, mais nous nous impregnerons des réalités et en fonction de celles-ci, nous nous adapterons et sortirons notre épingle du jeu, a t-il conclu.

JPH

N.B (Le journal des élections bientôt sur ivoirecho.net)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici