Éducation/Le collège moderne du Plateau a 70 ans

0
1887

Le collège moderne du Plateau a célébré ses 70 ans d’existence le lundi 28 mai 2018 . Les festivités pour célébrer ce soixante-dixième anniversaire ont été lancées par le vice-président Daniel Kablan Duncan, lui-même ancien pensionnaire de l’établissement. C’est avec fierté et beaucoup d’émotion qu’il a retrouvé sa classe de cinquième. Il a promis le soutien du gouvernement pour la réhabilitation de cette école construite depuis l’ère coloniale. L’établissement a le mérite d’avoir formé de nombreux cadres ivoiriens. La première responsable de l’établissement justifiera la célébration des 70 ans d’âge de sa structure en ces termes : « Notre objectif en célébrant le 70ème anniversaire de notre établissement, est de réunir autour de notre projet de réhabilitation, les partenaires de l’école et les et les décideurs de notre pays, afin de redonner au collège moderne du Plateau, l’éclat de ses vertes années de cette belle époque dont les anciens parlent avec emphase. Le collège moderne du Plateau, c’est un effectif de 2.779 élèves. Kandia Camara dira que cet établissement est un fleuron du système éducatif ivoirien. De 2013 à 2017, le taux de réussite au Bepc est passé de 37 à 75%. Pour 2018, l’établissement se fixe comme objectif, d’atteindre la barre des 85% de taux de réussite. « J’imagine aisément les générations d’enseignants et d’élèves qui se sont succédés sur les bancs de cet établissement. Je sais combien, par un travail patient et généreux, les maîtres de cette école ont façonné des générations de jeunes pour en faire des adultes accomplis et épanouis ». La ministre plaidera enfin pour que l’ensemble des écoles ivoiriennes baignent dans un environnement sain où les résultats sont satisfaisants grâce à une belle synergie entre enseignants, encadreurs, apprenants, parents d’élèves et partenaires du système éducatif. Quant au vice-président, il annoncé que le gouvernement va appuyer la rénovation de l’établissement septuagénaire, non sans exhorter la jeune génération au travail. « Vous les jeunes, vous devez rêver, non pas de belles illusions, mais vous devez rêver de votre futur, rêver de votre devenir, de votre réussite qui passe nécessairement par l’effort. Vous devez aussi rêver de votre futur et du devenir de votre pays, en utilisant au mieux les capacités et les talents que Dieu vous a donnés et que vos parents vous aident à développer. Le travail, toujours le travail ; encore le travail, car le succès est bout de l’effort ». Au menu des festivités, des panels, des activités socioculturelles et une journée de l’excellence.

F.R

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici