Iffou/Régionale du 2 septembre 2023. Jean Claude Kouassi aux populations de Koffikro, Lalassou, Akakro et Zanzassou : «Le Président Alassane Ouattara m’envoie apporter le développement à l’Iffou»

0
183

Officiellement présenté comme le candidat du RHDP à la régionale le samedi 28 mai dernier, par le deuxième vice-président du RHDP, Mabri Toikeusse, Jean Claude Kouassi a repris son bâton de pélerin pour sa prise de contact avec ses parents de l’Iffou.

Ainsi le jeudi 1er juin 2023, il est allé au contact des populations des villages de Koffikro, Lalassou, Akakro et Zanzassou dans la sous-préfecture d’Etttrokro accompagné du candidat du même parti à la municipale à Ettrokro, le maire sortant Koffi Kouakou, également présenté aux Houphouëtistes le même jour.

Ce dernier a pris la parole après les échanges de nouvelles avec les populations riveraines de Koffikro pour leur demander d’opter pour la voie du développement avec le RHDP. « Notre candidat à la régionale se nomme Jean Claude Kouassi. C’est lui que le Président de la République nous envoie pour nous sortir de l’ombre. Il est le champion du courant, des routes, de l’eau. Le 2 septembre prochain, il ne faut pas vous tromper », a invité Koffi Kouakou. A leur tour, Koffi Moïse et Kouassi Hubert, deux membres de la délégation de JCK, après avoir salué avec déférence les têtes couronnées, ont à travers des proverbes et métaphores bien choisis en langue baoulé, démontré tout l’intérêt qu’il y a à choisir les candidats proposés par le Président Alassane Ouattara.

Dans sa prise de parole, le candidat JCK a fustigé la léthargie de l’équipe dirigeante actuelle du Conseil régional, avant de lui demander de céder la place à ceux qui savent faire du développement. «Ils passent leur temps à parler de Jean Claude Kouassi, mais je ne suis pas encore aux affaires, je n’ai encore rien fait. Ce sont eux qui ont un bilan à faire, pas moi. On n’attend pas la veille des élections pour faire sortir des machines et faire semblant d’entretenir les routes. Quand on ne sait pas jouer au football, on n’accuse pas l’arbitre. Le Président Alassane Ouattara a mal de voir notre région souffrir de son retard dans le développement. Voilà pourquoi il m’envoie rectifier le tir. Je ne suis pas un politique, mais un homme de terrain, de développement. Vous ne m’avez jamais vu sur un terrain politique Ne nous trompons pas. Le 2 septembre faisons le bon choix, celui de notre bien être».

Les populations, qui comme à toutes les étapes ont émis des doléances d’entretien de routes, d’eau potable, de dotation en compteurs à cartes CIE, ont rassuré JCK de leur soutien total. « Nous ne doutions pas du passage de JCK chez nous. Mais il aurait pu ne pas se donner cette peine, parce que nous sommes déjà acquis à sa cause. Pour nous, Monsieur le candidat, votre victoire est déjà acquise. Il s’agira seulement le 2 septembre, d’une formalité. Nous avons une seule préoccupation. Avec quel pourcentage vous serez élul », a promis le porte parole des populations, N’dri Kouafio, à Lalassou.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici